© Copyright Paris Match 2013

Boyan Slat : à 20 ans,
il compte sauver les océans

« L’Histoire de l’humanité était, à la base, un ensemble de choses irréalisables, qui ont ensuite été réalisées » - Boyan Slat

Ne vous fiez pas à son regard candide et sa dégaine d’adolescent fan de surf. A moins de vingt ans, ce néerlandais originaire de Delft en Hollande-méridionale, a déjà l’étoffe d’un grand : son projet « The Ocean Cleanup » a pour but de débarrasser nos océans des 7,5 millions de tonnes de plastique – soit 30% de la pollution marine totale – flottant dans le Pacifique Nord et Sud, l’Atlantique Nord et Sud, et l’Océan indien, le tout en vingt-cinq ans seulement.

The Ocean Cleanup : une idée de génie

Quand le capitaine Charles Moore découvre en 1997 un vortex de déchets plastiques de la taille du Texas dans le Pacifique Nord, c’est la consternation. A moins d’attendre jusqu’à 1000 ans pour qu’il se décompose, il faudrait, d’après des experts, 79 000 années pour tout nettoyer.

Seize ans plus tard, l’étudiant en ingénierie aérospatiale Boyan Slat propose une idée révolutionnaire : utiliser des barrages flottants, rattachés à une plateforme fixe, pour accrocher les déchets transportés par les courants marins, sans freiner la circulation du plancton. Ainsi, les espèces marines seraient préservées, et les poissons que nous consommons dénués de traces de polluants. Une belle inventivité de la part de ce fan de photographie et de plongée sous-marine, amoureux de la nature.

En 2012, Slat s’est vu remettre un prix décerné par le ministère allemand de l’infrastructure et de l’environnement, et un autre décerné par son université, pour le « Meilleur design technique ».

Pour le moment, la faisabilité de The Ocean Cleanup est en train d’être étudiée. Mais le jeune Boyan, lui, a bien l’intention de le concrétiser.

Découvrez le site officiel de Boyan Slat et le twitter de son projet @TheOceanCleanup.


Image principale : © Copyright Paris Match 2013

comments powered by Disqus