Daan Roosegaarde, ou le design durable et poétique

« Dans un monde où les anciens systèmes en matière d’énergie, d’économie et d’émotion s’effondrent, nous devons trouver comment faire fusionner le rêve et le pragmatisme. »

A seulement 35 ans, Daan Roosegaarde est devenu une figure internationale du design actuel, posant sur le monde un regard plutôt singulier. Il avoue en effet ne pas être intéressé tant par le design que par les innovations ayant pour but de rendre le développement durable plus communicant, plus interactif. Ainsi, il se définit plutôt comme un artiste doublé d’un « innovateur ».

La technologie au service de la poésie et inversement

Rendre le développement durable plus communicant, plus interactif.

De l’architecture à la mode en passant par les infrastructures urbaines, son travail se focalise sur... tout ! Et se résume en un mot qu’il a lui-même inventé : « la technopoésie ». Dans son projet Smart Highway, ce sont les marquages des routes qui éclairent votre chemin et vous indiquent les plaques de verglas grâce à leur phosphorescence. Les voitures électriques, elles, se rechargent en roulant sur une piste latérale.  

Interview de Daan Roosegarde pour CNN sur son projet Smart Highway (The Dutch Design Awards 2012)

Avec son Vacuum Cleaner, un nuage de pollution peut être, comme du gruyère, troué d’air respirable grâce à l’électricité électrostatique...

© Studio Roosegaarde 2013 - Interpelé par le "Smog" de Pékin, un nuage de pollution permanent, le designer a eu l’idée de créer le Vaccum Cleaner. Grâce à l'électricité électrostatique, entrainant les composants de l'air au sol, le designer espère diminue

Lauréat de plusieurs prix de design, et régulièrement invité dans des musées de renommée mondiale, Roosegaarde officie dans le Studio qui porte son nom, implanté aux Pays-Bas et à Tokyo. Et, cerise sur le gâteau : il a la réputation d’être hilarant.

Découvrez le site officiel du Studio Roosegaarde.
comments powered by Disqus