L’architecte Michael Reynolds - Copyrights : http://earthship.com

Mike Reynolds, le garbage warrior

Dans les années 70, Mike Reynolds invente les Earthships, des maisons construites à partir de déchets. Une idée folle qui l’a propulsé au rang de star mondiale de l’architecture durable.

L’une des idées géniales de Mike, ce sont ces murs, fabriqués avec des pneus usés remplis de terre compressée, permettant de réguler naturellement la température à l’intérieur du foyer.

Les déchets des uns font les maisons des autres

C’est lors de ses études d’architecture à l’université de Cincinnati que Mike Reynolds s’intéresse aux différentes façons d’utiliser les déchets pour construire des bâtiments. Ses camarades de classe se souviennent de ses travaux, provocateurs et anticonformistes. Son diplôme en poche, ce hippie idéaliste enfourche sa moto et quitte l’État de l’Ohio. Direction le Nouveau-Mexique, où Mike veut mettre ses idées en pratique.

En 1972, il termine la construction de la Thumb House, édifiée grâce à des déchets de la vie quotidienne comme des canettes de bière, assemblées pour former des briques. C’est l’une des premières maisons de ce genre aux États-Unis ! Avec sa « maison pouce », Mike Reynolds jette les bases des Earthships – littéralement vaisseaux terrestres – et du concept de « biotecture ».

Vaisseaux (extra) terrestres

Ce concept, Mike, bientôt rejoint par une joyeuse bande de disciples aussi audacieux que lui, va le faire évoluer pendant plus de 40 ans, suivant la méthode du trial and error. Il établit une communauté expérimentale à Taos, au Nouveau-Mexique, afin d’y édifier les premiers Earthships avec des matériaux naturels locaux et des déchets : des canettes en aluminium, des bouteilles en verre, des boîtes de conserve… L’une de ses idées géniales, ce sont ces murs, fabriqués avec des pneus usés remplis de terre compressée, qui permettent de réguler naturellement la température à l’intérieur du foyer. Petit à petit, des dizaines de maisons colorées et confortables, aux formes organiques et douces, poussent à Taos. On est loin des « petites boîtes » conformistes parodiées par Malvina Reynolds en 1962. Les Earthships de Mike ressemblent, au choix, à des « baraques post-apocalyptiques », des vaisseaux extraterrestres, ou des cabanes de Hobbit. Des habitations d’un autre monde pour répondre à des problèmes bien réels. En partie enfouis sous la terre, résolument tournés vers le soleil, les Earthships sont des bâtiments passifs, autonomes énergétiquement, et qui disposent de leur propre système de gestion et de traitement des eaux. Des habitations off-the-grid, qui prennent soin de l’environnement et de leurs habitants, vivant en symbiose avec la nature.

L’architecte renégat élevé au rang de héros

Cette vision radicale et contestataire de l’architecture vaudra à Mike Reynolds l’opprobre de nombreux de ses confrères qui considèrent qu’il jette le déshonneur sur toute la profession (rien que ça !). Pourtant, dans les années 70, il est l’un des premiers (et des seuls) à voir l’importance de l’architecture durable. En 1990, le conseil de l’Ordre des architectes du Nouveau-Mexique lui retire sa licence d’architecte pendant 17 ans. En 2007, le film documentaire Garbage Warrior, témoignage émouvant de cette période difficile, retrace la vie et l’œuvre de Mike Reynolds et le révèle au grand public.

Aujourd’hui, l’homme est considéré comme un héros du mouvement écologique, et des milliers d’Earthships – du Global Model au Simple Survival, contruit pour la première fois à Haïti – ont essaimé sur tous les continents. Des étudiants du monde entier se rendent au Nouveau-Mexique pour apprendre à construire ces vaisseaux terrestres, véritables incarnations d’un mode de vie durable et autosuffisant à l’heure du changement climatique et des crises internationales. Certains ne repartiront jamais…

Pour aller plus loin :

- Pour découvrir en détail comment fonctionnent les Earthships : earthship.com & www.youtube.com
- Garbage Warrior, le documentaire réalisé par Oliver Hodge
- À Ger, dans la Manche, un Earthship a permis de recycler 10 000 bouteilles en verre, 5 000 canettes et 750 pneus
- Escape to Earthship : Building a home for the end of days

Image principale : L’architecte Michael Reynolds - Copyrights : http://earthship.com

comments powered by Disqus