Suzanne Lee, ©Matthew Stylianou, http://www.wired.co.uk

Suzanne Lee, pionnière de la bio-couture

Suzanne Lee est une pionnière dans le domaine des matériaux vivants.

Cette créatrice hors norme propose une vision radicale de la mode du futur ; un futur où les patrons ne prendront plus forme dans un atelier de couture, mais dans un laboratoire, et où les vêtements ne seront plus manufacturés mais « cultivés ».

Suzanne Lee a acquis la conviction que les organismes vivants peuvent engendrer une toute nouvelle « espèce » de vêtements.

Suzanne Lee se définit elle-même comme une bio-couturière. Elle « fait pousser » ses tissus grâce à des micro-organismes vivants. Le procédé qu’elle a mis au point s’inspire du kombucha, une boisson acidulée préparée en incorporant un mélange de bactéries et de levures dans du thé sucré. En se nourrissant du sucre, les bactéries produisent une membrane qui pousse et grandit au fil des jours. Au bout de deux à trois semaines, on obtient un cuir, appelé cellulose microbienne, qu’il faut sécher, mouler, découper et coudre.

C’est ainsi que prennent vie les pièces organiques de Suzanne Lee.

The Next Black - Biocouture

La styliste a toujours été passionnée par la fusion de la mode, de la technologie et de la science. Elle se sent concernée, aussi, par les implications écologiques de la fabrication de vêtements. Dans les années 2000, elle est responsable de recherche au Central Saint Martins à Londres et consultante pour des maisons de haute couture. Elle collabore notamment avec Hussein Chalayan, créateur visionnaire connu pour ses pièces expérimentales.

En 2003, elle se lance dans la rédaction de son ouvrage Fashioning the Future : Tomorrow’s Wardrobe (publié chez Thames & Hudson en 2007), où elle explore le futur de la mode dans les cinquante prochaines années. C’est lors de ses recherches qu’elle fait la connaissance du biologiste David Hepworth. Cette rencontre va avoir une grande influence sur son travail et va la pousser à s’intéresser à la biologie de synthèse et au domaine émergent des matériaux vivants. Le scientifique, lui raconte l’incroyable pouvoir des bactéries : « tu peux faire pousser une robe » lui dit-il. De leurs échanges, Suzanne Lee acquiert la conviction que les recherches sur les organismes vivants et leurs applications dans le domaine de la mode peuvent engendrer une toute nouvelle « espèce » de vêtements et réduire l’impact environnemental de l’industrie textile.

BioCouture sera le théâtre de ses expérimentations. À l’image des étoffes que Suzanne fait grandir dans des bouillons de culture, l’entité évolue pour devenir un cabinet de conseil et un « catalyseur d’innovations » dans le domaine de la science des matériaux. Aujourd’hui, la créatrice aide les designers et les ingénieurs à développer de nouvelles fibres durables et aussi les marques à les intégrer à leurs collections. Suzanne Lee espère fédérer une communauté de scientifiques pour concevoir des systèmes vivants optimisés, utilisés dans les produits de consommation de demain.

En savoir plus :

- La page de Suzanne Lee sur le site de TED
- Segment consacré à BioCouture dans le documentaire The Next Black, réalisé par AEG
- Faites pousser vos vêtements, grâce à la recette de Suzanne Lee
- Science Museum

Image principale : Suzanne Lee, ©Matthew Stylianou, http://www.wired.co.uk

comments powered by Disqus