bio-bean®

bio-bean® collecte et transforme le marc de café en biocarburant

Et si prendre un café devenait un geste écoresponsable ? La société britannique bio-bean® recycle le marc de café en biocarburant pour chauffer 15 000 foyers londoniens.

Le café est la boisson préférée des Européens. Mais que de marc jeté à la poubelle pour chaque petit expresso pris au comptoir ! Ce bio-déchet dont on connaît les vertus fertilisantes et désodorisantes ne pouvait qu’inspirer les entreprises de recyclage. En Angleterre, c’est Arthur Kay, le fondateur de la société bio-bean®, qui a imaginé et industrialisé un procédé de transformation du marc de café en énergie. Il a eu cette idée durant ses études d’architecture, en travaillant sur un projet de valorisation des déchets, destiné à produire de l’énergie pour les bâtiments.

Du marc de café au biocarburant

Sa société, bio-bean®, collecte des déchets de café chez les fabricants de café, les bars, les bureaux ou encore les centres de transports londoniens. Six grandes gares, dont Victoria et Waterloo, participent à la « récolte », qui peut atteindre plusieurs centaines de tonnes par semaine. Le procédé technique de recyclage consiste, lui, en une séparation des éléments : les résidus secs sont séparés des huiles qui représentent 20 % des déchets du café. Les premiers sont transformés en granulés biomasse pour alimenter les chaudières, les secondes sont recyclées en biocarburant ou en biodiesel pour les voitures ou les bus. Dans son usine de 2 000 mètres carrés, bio-bean® est aujourd’hui en capacité de traiter 50 000 tonnes de marc de café par an, avec l’objectif d’alimenter en chauffage 15 000 foyers londoniens.

Aux Pays-Bas, les résidus de marc de café se transforment en vapeur

Les résidus de marc de café sont également recyclés sous forme d’énergie renouvelable à Joure, aux Pays-Bas. Dans l'usine de torréfaction de Jacobs Douwe Egberts (JDE, anciennement Sara Lee), on fabrique du café soluble et du concentré de café liquide. En collaboration avec JDE, Veolia a développé un système de séchage et de combustion unique et plus efficace. Le marc de café est utilisé comme biocombustible pour la chaudière à biomasse qui produit  toute la  vapeur  nécessaire à la production du café. Cela permet non seulement d'économiser du gaz, mais également de réduire de 70 % les émissions annuelles de CO !

Pour aller plus loin :

- Biomasse : le choix du marc de café pour réduire l’empreinte carbone

Image principale : bio-bean®

comments powered by Disqus