Ceci est un arbre : le gobelet qui se plante

Alex Henige a imaginé un gobelet biodégradable qui se plante pour laisser pousser des fleurs et des arbres. Il espère ainsi contribuer au reboisement des forêts tout en réduisant la quantité de déchets.

Il y a quelques mois, nous vous présentions Tree Book Tree, le livre qui se plante. Et si on allait un petit peu plus loin ? Pas moins de 400 millions de tasses de café sont consommées tous les jours aux États-Unis (plus de 2,25 milliards dans le monde), ce qui représente 146 milliards de gobelets jetés à la poubelle chaque année. Face à ce gaspillage, Alex Henige a initié le projet Reduce. Reuse. Grow. (Réduire, Réutiliser, Faire pousser). L’idée : concevoir des gobelets en papier recyclé biodégradables incorporant des graines de fleurs sauvages et d’arbres de toutes les régions du monde. Le prototype destiné à la Californie contient par exemple des graines de coquelicot et de séquoia.

Alex Henige veut proposer aux dirigeants de chaînes de café ou de coffee shops indépendants de servir leurs boissons chaudes dans ces gobelets écologiques d’un genre nouveau. Ainsi, après avoir dégusté votre expresso ou votre latte, sur place ou à emporter, vous aurez le choix entre deux options : « planter » le gobelet ou bien le jeter dans une poubelle prévue à cet effet.

Si vous choisissez de semer les graines, il vous faudra déplier le gobelet, le tremper cinq minutes dans l’eau, puis l’enfouir dans le sol. Une carte des emplacements où planter les graines en fonction de leur variété est imprimée sur le gobelet. Cela peut être dans la nature, bien sûr, mais aussi dans des espaces urbains, un jardin personnel ou un potager partagé. Une fois plantées, les tasses de café de Reduce. Reuse. Grow. permettraient d’extraire jusqu’à une tonne de CO2 par an et par arbre, selon Alex Henige. Les gobelets déposés dans des poubelles spécifiques seront quant à eux récupérés par la société, ou des associations partenaires locales, afin d’être plantés dans des zones où la végétation est menacée ou a été détruite. Quant aux gobelets malencontreusement jetés par terre… ils se décomposeront en 180 jours.

Alex Henige a lancé une campagne de financement sur Kickstarter, finalisée avec succès cet été, afin de passer du prototypage à la production industrielle de ces gobelets qui se plantent. Il espère déjà appliquer le principe à d’autres contenants couramment utilisés. En attendant, Reduce. Reuse. Grow. vend des lots de gobelets biodégradables aux commerçants. Pour chaque pièce achetée, un arbre est planté.

comments powered by Disqus