Photothèque Veolia - Stéphane Lavoue

Comment Bahreïn reste au frais

À Manama, capitale de l’archipel, Veolia a mis au point un parc de refroidissement innovant qui utilise conjointement l’eau de mer et les eaux usées.

Sa particularité : aucune eau potable ne circule dans le dispositif.

Bahreïn. Archipel méconnu, composé de 36 îles dans le golf arabo-persique. Sa capitale, Manama, a des airs bien différents de Dubaï, malgré le démarrage de la construction de sa « baie de Bahreïn », un complexe immobilier de luxe ouvert sur la mer et qui s’étend sur plus d’1 million de m2.

Pour accompagner le développement de la baie, Veolia et le fonds d’investissement Arcapita se sont associés au sein de la joint-venture « Bahrain Bay Utilities ». Dès sa création, l’entreprise a dû relever un défi de taille : assurer la climatisation au sein des infrastructures.

Le pays vit en effet une partie de l’année dans une chaleur moite difficilement supportable. Un challenge environnemental dans la mesure où les systèmes de climatisation peuvent créer des désagréments et sont souvent polluants et voraces en eau et en énergie.

Pour relever ce défi, Bahrain Bay Utilities a fait un choix courant dans de telles circonstances : plutôt que de doter chaque bâtiment de son propre système de refroidissement, il a mis en place un réseau commun à toute la baie. Un dispositif innovant mis en service en 2011.

Le complexe imaginé est composé d’un système de refroidissement et d’une station d’épuration. Il est relié à 30 stations de transfert d’énergie qui irriguent ensuite l’ensemble des bâtiments de la baie. Sa particularité : aucune eau potable ne circule dans le dispositif.

Une véritable prouesse lorsque l’on sait que les usines de refroidissement ont besoin d’une grande quantité d’eau pour fonctionner. Le parc de froid a en effet été pensé pour qu’une partie de l’eau soit prélevée dans la mer.

Les installations respectent par ailleurs les standards les plus élevés en matière de développement durable.

Au total, le complexe a une capacité de production de 45 000 tonnes de réfrigération. De quoi assurer la fraîcheur en continu dans l’ensemble de la baie de manière performante et responsable.

Image principale : Photothèque Veolia - Stéphane Lavoue

comments powered by Disqus