CICLO

Des briques de construction fabriquées à partir de… déchets de construction !

Au Pérou, la start-up CICLO fabrique des briques durables à partir de déchets de chantier. Une histoire de famille où chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Récupérer les agrégats des chantiers de démolition et les transformer en matériaux de construction durables et économiques : c’est le sens du projet péruvien CICLO.

Au Pérou, le projet CICLO vise le recyclage des déchets de construction issus de chantiers de démolition ou de rénovation, dans le but de les transformer… en nouveaux matériaux de construction.

Et cette idée, c’est d’abord une histoire de famille. Alors qu’il a la responsabilité d’un chantier en tant qu’ingénieur et économiste, Walter Mori commence à broyer les matériaux laissés sur place, y ajoute de l’eau et du ciment et injecte le mélange dans des moules en bois. Il obtient une brique tout à fait réutilisable dans la construction et très peu consommatrice d’énergie puisque tout le cycle de réemploi est réalisé sur place.

L’idée mûrit, en famille. C’est Roger, le fils, ingénieur dans le secteur de la pêche, et sa sœur Marjorie, alors étudiante en psychologie, qui décident de se pencher sérieusement sur le projet de Walter. En 2013, un brevet est déposé.

Le clan Mori s’adjoint les compétences de Sandra Barrantes, une jeune architecte convaincue par le concept, et de José Luis Cruzado, un jeune ingénieur qui teste la résistance des briques CICLO dans le cadre de sa thèse de fin d’études. Cette étape permet de valider la pérennité des premiers prototypes.

En 2015, la jeune entreprise reçoit un prix pour son innovation et une subvention de la part du Concytec, le Conseil national pour la science, la technologie et l’innovation. Ce financement permet l’achat d’une première machine sur le site pilote de CICLO Cieneguilla, l’un des 43 districts de la province de Lima.

Réduire, réutiliser, recycler

Outre la brique dite « King Kong » à 18 trous, CICLO planche sur des pavés de rue à base d’agrégats recyclés. Le principe est de récupérer les résidus de construction et de démolition – restes de briques, de graviers, de mortier –, d’isoler le bois, le fer, les matières plastiques ou organiques, et de transformer ces résidus en granulats recyclés et durables. Ajoutés à de l’eau et du ciment, ils deviennent des briques rectangulaires classiques qui peuvent être directement utilisées pour la construction, sans avoir besoin d’être préalablement cuites dans des fours, comme les briques traditionnelles.

Le projet séduit, car il intègre à la fois la collecte, la gestion et le traitement des résidus de construction et de démolition. Et il permet de réduire les volumes de déchets mis en décharge : un avantage considérable dans un pays qui compte de nombreuses décharges à ciel ouvert, comme celle de la plage de Carpayo, l’une des plus saturées d’Amérique latine.

C’est aussi sans doute pour ne plus voir le littoral du Pérou pollué et saturé que Roger Mori, l’ingénieur spécialisé dans la pêche, a conçu CICLO. Une entreprise vertueuse, durable et utile à l’Homme comme à l’environnement.

En savoir plus :

Image principale : CICLO

comments powered by Disqus