Filabot, l'appareil qui fabrique des filamants en plastique pour l'impression 3D

Donner une dimension durable à l'impression 3D

Et si, demain, vous pouviez imprimer de beaux objets en 3D grâce à vos ordures ménagères ?

Filabot est une petite machine capable de transformer certains déchets plastiques en matière première pour fabriquer des objets avec une imprimante 3D type Makerbot. Elle permet ainsi de recycler soi-même son plastique à la maison, tout en réduisant le coût de l’impression 3D. Il suffit en fait d’introduire dans le Filabot des morceaux de plastique usagé. Elle va les moudre, les faire fondre et les extruser pour les convertir en filaments. Tyler McNaney, le fondateur du projet, estime qu’une bouteille de lait pourrait en créer jusqu’à 2,5 mètres.

Création de filament pour l’impression 3D avec Filabot Wee

Technologie émergente présentée par certains comme une révolution, l’impression 3D comporte plusieurs inconvénients : l’imprimante et la matière première – principalement des filaments de résine ou de plastique vendus sous forme de bobines – coûtent cher, et la démocratisation de ce mode de production pourrait représenter une nouvelle source de déchets polluants. Plusieurs solutions sont envisagées : utiliser des matériaux d’impression plus écologiques (comme le PLA, voire même les algues marines) ou recycler les objets créés pour en faire de nouveaux, l’ABS étant réutilisable à l’infini.

Grâce au procédé d’extrusion, Filabot et les autres projets de ce type (PlastiBot, FilaMaker, etc.) pourraient bien rendre l’impression 3D plus accessible, simple, et écologique. L’une des prochaines étapes est d’élargir la liste des matériaux pouvant être utilisés dans ces machines géniales.


Image principale : Filabot, l'appareil qui fabrique des filamants en plastique pour l'impression 3D, credit : DR

comments powered by Disqus