Faire du béton avec du charbon !

En République tchèque, Veolia valorise les cendres volantes issues de la combustion du charbon. À la clé, la création de composants pour l’industrie du ciment et du béton.

Les cendres volantes issues de la combustion du charbon peuvent se muer en composants performants pour le ciment et le béton.

En République tchèque, ce sont des centrales thermiques au charbon qui fournissent la moitié de l’électricité consommée dans le pays. Ce type de production entraîne l’émission de CVCT (cendres volantes de centrale thermique). Ce sont des particules fines non combustibles entraînées par les fumées lors de la combustion du charbon pulvérisé dans les chaudières. Il en existe deux sortes : les calciques ou silico-calciques, et les siliceuses, aussi appelées silico-alumineuses.
Bonne nouvelle, ces sous-produits sont largement valorisables. Ils peuvent être transformés en composants aux propriétés pouzzolaniques : c’est-à-dire que combinées à de l’eau et en présence de chaux, ces cendres peuvent entrer dans la composition de ciments dont elles améliorent l’hydraulicité (la propriété de durcir dans l’eau) et la texture. À la clé, la fabrication de bétons aux qualités optimisées sur le plan de la résistance comme de la durabilité. Le tout dans une démarche de développement durable.

Des cendres aux routes

Les composants issus de la valorisation des cendres volantes peuvent être utilisés pour l’architecture et le bâtiment ou pour les routes, à travers des produits autonivelants ou des revêtements routiers. En République tchèque, Veolia assure la transformation de près de 370 000 tonnes de produits secondaires issus de la combustion du charbon. Le groupe aide ainsi le pays à réduire le volume des déchets ultimes et à préserver l’environnement. La valorisation des cendres volantes permet de fabriquer localement du ciment et du béton, et de limiter l’empreinte carbone due à la production de ces matériaux. Le cercle vertueux se poursuit dans le temps, puisque le béton est lui-même recyclable et pourra servir d’agrégat dans une nouvelle construction.

comments powered by Disqus