Faites du bruit !
Il recharge votre téléphone

Deux universitaires londoniens ont, avec Microsoft, amélioré la performance de cellules photovoltaïques grâce à des décibels. Et inventé le rechargement de Smartphones à partir du bruit ambiant.

La piézoélectricité, ou la capacité à récupérer l’énergie des vibrations acoustiques, de la marche, de la danse..., fait des émules partout dans le monde

Quoi de commun entre Ticket to ride des Beatles et Born in the USA de Bruce Springsteen ? A priori pas grand-chose. Et pourtant… En se fondant sur le principe de la piézoélectricité – la production de courant électrique grâce à la pression ou à la tension sur des matériaux –, deux chercheurs de la Queen Mary University of London (QMUL) ont fait une découverte incroyable : les vibrations de la musique pop ou rock améliorent la performance de panneaux photovoltaïques. Du coup, les docteurs Joe Briscoe et Steve Dunn ont décidé d’aller plus loin.

Des nanotiges 50 000 fois plus fines qu’un cheveu

Avec la collaboration de Microsoft, ces Géo Trouvetou britanniques ont créé un prototype de récupération d’énergie qui aura un rôle bien utile pour de nombreux utilisateurs de Smartphones : il recharge les batteries rien qu’avec les bruits de fond quotidiens comme la musique, la circulation routière et même le propre son de sa voix.

Pour réaliser cette prouesse, les deux scientifiques britanniques ont d’abord fabriqué des cellules solaires avec de l’oxyde de zinc, qui devient le matériau émetteur du courant piézoélectrique. Ensuite, ils ont créé des nanotiges, 50 000 fois plus fines qu’un cheveu, encore une fois à partir d’oxyde de zinc. Puis, il a fallu les recouvrir d’un polymère actif qui convertit la lumière en électricité pour en faire un nanogénérateur.

Rock & pop solaires

Résultat : le rendement de la cellule photovoltaïque a été amélioré jusqu’à 40 % grâce à certaines fréquences. Et tant pis pour les voisins si d’aventure cette innovation venait à équiper, un jour, votre Smartphone. Car les deux chercheurs ont découvert que leur nanogénérateur gourmand en décibels est le plus performant lorsqu’il est au contact de tubes pop et rock. Pas de panique : 75 dB suffisent pour que cette cellule génère du courant électrique. L’équivalent du bruit provoqué… par un aspirateur.

Mais avant de foncer au prochain concert pour satisfaire l’appétit de votre mobile, il faudra que cette technologie arrive jusque sous sa coque !

comments powered by Disqus