Le pont Charles à Prague - Copyrights : Getty image

Gestion intelligente de l’eau ; Prague à l’heure du 3.0

La maîtrise technologique de la distribution d’eau et de la collecte des eaux usées à l’échelle d’une capitale peut faire penser au blockbuster Matrix.

Pour autant, il ne s’agit pas ici d’un scénario de film de science-fiction, mais bien le fruit d’une expérience innovante. Explications.

À Prague, dans une vaste salle saturée d’ordinateurs, les techniciens pilotent et contrôlent la distribution de 114,5 millions de mètres cubes d’eau potable vers une population de 1,2 million d’habitants !

La parfaite maîtrise de l’eau à l’échelle d’une ville de 1,24 million d’habitants est toujours un défi de taille. Faire en sorte que chaque citoyen ait accès à l’eau potable, réparer au plus vite, informer le public, tout cela ne s’improvise pas et nécessite une infrastructure idéalement intégrée, pour permettre aux agents d’exploitation d’être réactifs.
Une telle mutation suit une tendance récente : rendre les villes toujours plus peuplées plus intelligentes (« smart cities ») afin de les gérer au mieux. Le centre de gestion de l’eau mis en place dès 2002 par Veolia dans un quartier d’affaires de Shanghai, Pudong, en a été un exemple : il optimise aujourd’hui la livraison en eau de 3,6 millions d’habitants.

À Prague, la vaste salle de contrôle de l’eau est digne d’un film futuriste

Déployé à Prague en 2014, SWiM version 5 a fait entrer la capitale tchèque à l’heure du 3.0. L’idée maîtresse : assurer une supervision permanente des infrastructures, tout en privilégiant l’information et le dialogue avec les citoyens.
En pénétrant dans le centre de contrôle et de pilotage de SWiM, les immenses écrans de contrôle impressionnent le visiteur, lui-même plongé dans la pénombre. Dans l’immense salle, les agents d’exploitation gèrent ainsi la distribution de 114,5 millions de mètres cubes d’eau potable, répartis sur un réseau de 3  495 kilomètres desservant  109 459 points d’approvisionnement (compteurs d’eau).

Information en temps réel et réactivité

Au moindre incident, une alerte s’affiche et aussitôt, une équipe d’intervention est dépêchée sur place. Les citoyens se tiennent informés sur le site Web de SWiM à partir d’alertes envoyées par SMS – un accès à l’information particulièrement apprécié. Ils peuvent même visualiser le déroulement de l’opération sur une carte de Prague. Gain de temps de la réparation : environ 40 minutes.
Les agents d’exploitation de SWiM effectuent des contrôles d’une extrême précision en se souciant de la qualité de l’eau potable, de sa répartition optimale et aussi de la gestion des eaux usées en surveillant l’état des canalisations.
Avec la Journée mondiale de l’eau qui se profile ayant pour thématique cette année l’accès durable à l’eau comme à l’énergie, SWiM démontre toute sa capacité à maîtriser la consommation d’un bien rare : l’eau.

Image principale : Le pont Charles à Prague - Copyrights : Getty image

comments powered by Disqus