© ArchiBlox

La maison préfabriquée aussi écolo que la plantation de 6 095 arbres

Bioclimatique, cette maison préfabriquée prouve qu’écologie et design font bon ménage, tout en permettant à ses habitants de limiter leur empreinte carbone.

En plus de la ventilation naturelle, un ingénieux système de tubes cachés dans le sol récupère l’air frais pour le redistribuer dans toute la maison quand il fait chaud.

Avec cette maison préfabriquée, bilan carbone positif rime avec design ultracontemporain, le tout livré clés en main. Née sous la plume d’ArchiBlox, une société de construction australienne, la Carbon Positive House offre les mêmes avantages pour l’environnement que la plantation de 6 095 arbres originaires d’Australie. Elle émettra 1 000 fois moins de CO2 qu’une maison standard, si elle arrive au bout de son espérance de vie estimée à 105 ans.

Du chaud et du froid naturellement

Comment ? En privilégiant notamment les trois commandements de l’architecture bioclimatique : construire avec du bon sens, rien que du bon sens… et cette énergie gratuite, inépuisable et renouvelable qu’est le soleil. Très compacte et de plain-pied – parce qu’il est ainsi plus facile de chauffer ou rafraîchir la maison selon les besoins –, la Carbon Positive House comprend une véranda étendue sur toute sa largeur. Orientée au nord, elle sert de zone tampon. Ainsi, quand il fait froid, les apports solaires y sont accumulés. La chaleur récupérée est ensuite répartie dans les pièces à vivre situées côté sud, dissimulées derrière un panneau modulaire. Du coup, pour ne pas souffrir de la chaleur en été tout en laissant pénétrer la lumière, cet autre espace n’est ouvert sur l’extérieur qu’à l’est.

Une qualité de l’air irréprochable

Sur le toit, pour contribuer aussi à un meilleur confort thermique et réguler les eaux pluviales, des végétaux ont été plantés. Et encore une fois, le soleil a été mis à contribution. Des capteurs solaires reliés à un chauffe-eau et des panneaux photovoltaïques pour l’électricité puisent cette ressource. Même le potager installé sur la façade ouest, sans fenêtres, joue un rôle puisqu’il est destiné à absorber les rayons qui dardent en été. Dans l’entrée, à l’intérieur, un autre potager participe à la dépollution de l’air et à sa bonne qualité, comme le bois choisi pour sa non-toxicité et sa provenance de forêts gérées de manière durable. Une maison écologique et passive, qui génère plus d’énergie qu’elle n’en consomme : un standard prévu pour devenir celui de la construction en France... à partir de 2020.

Image principale : © ArchiBlox

comments powered by Disqus