Photothèque Veolia

L’énergie cachée des déchets

Située dans le district de Jiading, à Shanghai, l’unité de valorisation énergétique des ordures ménagères de Jiangqiao est l’une des plus grandes installations de ce type en Chine. Elle traite 10 % des déchets de la mégapole.

Avec une croissance économique rapide et une urbanisation galopante, la Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale. Elle est aussi devenue le premier producteur de déchets de la planète...

Si l’enfouissement reste le mode de traitement des déchets le plus répandu, les autorités chinoises se tournent de plus en plus vers l’incinération avec récupération d’énergie. Cette technique consiste à brûler et réduire en cendres les déchets dans des fours à une température allant de 700 à 900 °C. Cela permet de réduire la quantité de déchets (de 70 % en masse et de 90 % en volume) et de traiter des déchets non recyclables (souillés, mélangés à des matériaux non recyclables…). Cela permet également de produire de la chaleur ou de l’électricité, entraînant ainsi une économie significative de combustibles fossiles et une diminution du coût total du traitement des déchets (grâce à la vente de cette énergie).

Dans son douzième plan quinquennal, adopté en mars 2011, la Chine s’était fixé pour objectif de faire passer la part des déchets incinérés de 10 % en 2010 à 35 % entre 2011 et 2015. Pour cela, les autorités chinoises ont fait appel au savoir-faire de sociétés étrangères, spécialisées dans le traitement et la valorisation des déchets. C’est ainsi que Veolia a remporté de nombreux contrats dans l’empire du Milieu. Le groupe exploite notamment depuis 2005 l’unité de valorisation énergétique des ordures ménagères de Jiangqiao sous contrat BOT (Build, Operate and Transfer), véritable partenariat entre l’entreprise et la ville de Shanghai. Équipée de trois incinérateurs et de deux turbines de 12,5 MW pour une capacité installée totale de 1 500 t par jour, l’usine a remporté en 2011 et 2013 le prix « Shanghai Civilization Unit » décerné par la municipalité de Shanghai. En 2014, l’unité a reçu 381 880 t de déchets, et en a traité 282 202, générant ainsi 97 483 MWh d’électricité, dont 72 990 MWh vendus. Soit la consommation électrique de plus de 40 000 foyers !

Image principale : Photothèque Veolia

comments powered by Disqus