Photothèque VEOLIA - Olivier Guerrin

Ovilléo : la station d’épuration zéro pollution

À Marquette-lez-Lille, Veolia a réalisé une station de traitement des eaux usées de toute dernière génération qui répond aux critères du développement durable.

Il s’agissait de mettre aux normes un site de traitement des eaux usées déjà existant en lui ajoutant une dimension technologique, environnementale et durable.

Cinq ans de travail intense auront été nécessaires pour donner corps à Ovilléo, la nouvelle station d’épuration de la Métropole européenne de Lille. Ce site de traitement des eaux usées de toute dernière génération qui s’étend sur 7 hectares a été conçu et réalisé par OTV, une filiale de Veolia Water Technologies. Il s’agit de la plus grande station d’épuration du nord de la France : elle couvre 37 communes et traite chaque jour les eaux usées de 620 000 habitants. Démarrés en 2010, les travaux de réhabilitation, extension et modernisation ont été réalisés sur le site existant sans interrompre l’activité. Une vraie prouesse technique. Le respect de l’environnement a été largement intégré au cahier des charges. Les berges de la Marque et la forêt environnante ont été aménagées. La typologie des bâtiments a été revue pour répondre aux critères « basse consommation » : adjonction de panneaux solaires et de systèmes de récupération de chaleur pour réduire les émissions de CO2. Des murs et toitures végétalisés ont été installés par l’inventeur du mur végétal, le botaniste français Patrick Blanc.

Une station zéro pollution

Technologiquement, la station conjugue plusieurs atouts. Elle dispose de deux filières distinctes pour traiter les eaux pluviales et les eaux usées. Sur les secondes, elle fait intervenir un procédé biologique appelé Hybas™, unique en France à cette échelle, qui limite de 20 à 40 % la quantité de boues produites. Une partie de ces boues est ensuite introduite dans un digesteur pour produire du biogaz, qui couvre 94 % des besoins en énergie thermique de l’usine. Les boues restantes sont réutilisées pour une moitié dans l’agriculture locale et pour une autre moitié dans une cimenterie.

Enfin, Ovilléo se dote d’un nez électronique qui vérifie l’efficacité du process de désodorisation.

Une vitrine technologique et durable pour le public

Pour Veolia, cette vitrine technologique doit aussi être une vitrine pédagogique pour sensibiliser le public à la protection de l’environnement. Un circuit est organisé pour les scolaires et des passerelles ont été mises en place avec différents pôles universitaires. Un jardin de 7 hectares arboré d’espèces locales alterne zones humides et sèches pour récupérer les eaux de pluie.

Image principale : Photothèque VEOLIA - Olivier Guerrin

comments powered by Disqus