La Réserve des Arts

Quand les déchets industriels deviennent des œuvres d’art

La Réserve des arts est une association qui collecte les déchets des entreprises pour les mettre à disposition des professionnels de l’art et de la culture.

Sur les 74 tonnes de déchets récupérées en 2015, 40 ont déjà été réutilisées pour la production artistique.

Dans l’immense entrepôt de La Réserve des arts à Pantin, près de Paris, bobines de fil et pots de peinture entamés, ou encore planches de plexiglas éraflées débordent joyeusement des innombrables allées. Une véritable caverne d’Ali Baba pour les artistes et les professionnels de la culture qui viennent s’y approvisionner pour un prix jusqu’à trois fois inférieur à celui du marché.

Ici, la tendance est au « surcyclage » (« upcycling »). À l’inverse du recyclage qui transforme les matières, le surcyclage consiste à reprendre tels quels les déchets et à changer leur fonction. Une sorte de « recyclage par le haut » en somme, une notion que Sylvie Bétard et Jeanne Granger – les deux fondatrices, aussi mordues d’art contemporain que d’écologie – ont voulu mettre à l’honneur en créant La Réserve des arts en 2008. À l’origine de cette initiative, un double constat : il y a d’une part les industries qui produisent des déchets en grand nombre et ne savent pas toujours comment les traiter ; et d’autre part, des artistes qui cherchent de nouveaux moyens pour s’approvisionner en matériaux et trouver des sources d’inspiration. Il suffisait que quelqu’un songe à jouer le rôle d’intermédiaire !

« La Réserve des arts cherche à répondre aux besoins matériels de la création artistique, à être pour les professionnels un lieu d’inspiration et une communauté d’échange de compétences. »
Sylvie Bétard

L’association a donc passé des partenariats avec diverses entreprises des secteurs du luxe, du bricolage ou encore de l’événementiel, dans le but de récupérer leurs déchets (chutes de production, avaries de matériel, invendus, stocks morts, etc.). Ceux-ci sont triés, valorisés puis mis à disposition des artistes, à moindre coût.

Cette démarche répond ainsi au souhait des deux fondatrices de La Réserve des arts d’allier préservation de l’environnement et soutien à la création artistique. Avec succès: sur les 74 tonnes de déchets récupérées en 2015, 40 ont déjà été réutilisées pour la production artistique.

 

Image principale : La Réserve des Arts

comments powered by Disqus