Getty Images

Un lavage plus écologique avec l’économie circulaire

Que faire des détergents périmés ? Veolia a eu l’idée de s’en servir pour laver des véhicules.

Récupérer les détergents mis au rebut afin de laver des véhicules, voilà l’une des idées innovantes testées par Veolia Royaume-Uni en partenariat avec l’un de ses clients.

Nous savons tous que l’alimentation répond à des normes strictes qui protègent la santé des consommateurs. En revanche, tout le monde ne sait pas que les détergents doivent eux aussi respecter des normes rigoureuses. Si leur couleur, leur parfum ou leur étiquette ne sont pas conformes ou si leur date limite d’utilisation est dépassé, ils ne peuvent pas être commercialisés.

Veolia et l’un des premiers fabricants mondiaux de biens de consommation sous emballage – 10 catégories de produits, 65 marques, 4,6 milliards de consommateurs, 76,3 milliards de recettes en 2015 – se sont posé une question simple : comment utiliser ces détergents non conformes, mais qui restent efficaces ?

Leur réflexion a donné naissance à un nouveau produit, appelé « Cyclone TFR », non pas parce qu’il balaie tout sur son passage, mais parce qu’il incarne parfaitement l’économie circulaire au quotidien.

Au lieu d’être mis au rebut, les détergents liquides sont récupérés par Veolia et retransformés en nettoyant pour film routier (TFR), destiné à laver les véhicules automobiles. Le procédé a été élaboré et testé sur le site de Veolia Norwood, à Sheffield, puis étendu à toutes les autres installations de Veolia. Cyclone TFR est actuellement vendu aux gestionnaires de parc automobile, un peu partout au Royaume-Uni.

Image principale : Getty Images

comments powered by Disqus