Une vision claire du vitrage photovoltaïque

Cette société anglaise a mis au point une innovation qui va bouleverser la production d’énergie solaire : le vitrage photovoltaïque incolore et transparent.

Transparent, incolore et low cost, ce vitrage photovoltaïque va révolutionner la production d’électricité solaire, avec à la clé un faible impact carbone.

Le photovoltaïque intégré au bâtiment, ce n’est pas nouveau. Les procédés existants misent sur la discrétion, en se cachant sur les toits, dans les tuiles, ou encore en prenant la forme d’une trame diaphane intégrée aux vitrages. Reste que l’empilement de ces dernières rend le verre coloré et même parfois opaque.

D’où la révolution apportée par l’invention de Polysolar, un industriel basé à Cambridge (Angleterre). Son vitrage photovoltaïque ressemble à n’importe quel autre vitrage, car il est incolore et transparent. Et il réalise des économies d’énergie.

De l’énergie gratuite et un vitrage extra-isolant

Cette innovation est rendue possible grâce à l’impression électronique. La couche photovoltaïque est tout simplement posée sur le dessus du verre. … Du coup, ce vitrage ne se distingue en rien d’une fenêtre ou d’une façade traditionnelle, mais il fournit de l’électricité gratuite au bâtiment.

À Londres, un immeuble de bureaux de 40 étages à Canary Wharf a misé sur cette technologie. Économie annoncée : plus d’un tiers des besoins énergétiques. De plus, d’après Polysolar, l’ajout de cette couche photovoltaïque transparente donne au verre des propriétés d’isolation supérieures à celles du meilleur vitrage isolant existant.

Moins de transport pour un impact carbone réduit

Autre intérêt de ce vitrage photovoltaïque transparent : pouvoir couvrir de très grandes surfaces puisque le procédé utilisé est low cost et en de nombreux points similaire à celui déjà connu pour imprimer du verre décoratif.

Avec cette innovation, plus besoin de se fournir en solutions photovoltaïques à l’autre bout du monde, en particulier en Chine, premier producteur mondial de panneaux solaires.

D’ailleurs, Polysolar a d’ores et déjà annoncé vouloir favoriser l’émergence de circuits courts en installant sa technologie chez des transformateurs verriers locaux. L’avènement du locavorisme de l’électricité photovoltaïque ? En tout cas, un premier pas vers une logique bas carbone mieux maîtrisée pour cette énergie renouvelable et gratuite.

comments powered by Disqus