Phototèque Veolia

Aux Pays-Bas, le marc de café est une source d’énergie renouvelable

Aux Pays-Bas, l’usine Douwe Egberts utilise le marc de café comme bio-carburant pour produire l’énergie nécessaire à son fonctionnement.

On ne compte plus le nombre de vertus prêtées au marc de café : fertilisant, désodorisant, nettoyant, il serait même rajeunissant ! En revanche, on sait moins que le marc de café est également une excellente source d’énergie renouvelable. À Joure, aux Pays-Bas, l’usine de torréfaction de café Douwe Egberts Master Blenders (DEMB) l’utilise comme bio-carburant. Zoom sur un bel exemple de boucle d’économie circulaire en circuit court.

Remplacer le gaz naturel par l’énergie issue du marc de café

Pour assurer la production annuelle de ses 12 millions de kilos de café soluble, l’usine a besoin d’une énorme quantité de vapeur. Or, pour générer cette vapeur, il faut utiliser du gaz naturel, autrement dit une ressource fossile coûteuse, dont les réserves sont limitées. Un problème pour DEMB qui a souhaité, il y a quelques années, augmenter sa production de café tout en réduisant son empreinte carbone.

Pour répondre à cet enjeu, Veolia a proposé une solution : remplacer le gaz naturel par le marc de café. L’activité de torréfaction de l’usine génère en effet de nombreux résidus de café, destinés jusqu’alors à l’enfouissement. Or la combustion de ces déchets est capable de générer la vapeur nécessaire au fonctionnement de l’usine.

Une chaudière biomasse sur-mesure

Les équipes de Veolia ont passé trois ans à concevoir une chaudière biomasse dont le carburant unique est le marc de café.

Mise en place en 2013, l’installation repose sur un système de séchage et de combustion unique au monde. Chaque année, 20 000 tonnes de marc de café y sont brûlées produisant toute la vapeur nécessaire aux besoins de l’usine.. DEMB utilise donc ses propres déchets de café pour produire…son café !

Après seulement trois ans, la chaudière a permis à DEMB d’éviter l’émission de 14 000 tonnes de CO2, ce qui équivaut à une réduction de 70% de ses émissions annuelles. Par ailleurs, l’usine a réalisé 1 million d’euros d’économies sur sa facture énergétique. Preuve qu’il est possible de mettre en place des business models circulaires vertueux : réaliser des gains à la fois écologiques et économiques !

 

Image principale : Phototèque Veolia

comments powered by Disqus