Bientôt en Bretagne, la première école entièrement circulaire

Le bâtiment est l’un des secteurs qui génèrent le plus de déchets en France. La ville de Sainte-Hélène en Bretagne a eu une idée innovante : construire une école écoconçue de manière à ce que chaque matériau soit recyclable à l’infini.

Dans la petite ville de Sainte-Hélène, dans le Morbihan, l’école primaire a fait son temps. Vieux préfabriqués, mauvaise isolation, présence de substances toxiques… l’établissement ne répond plus aux normes en vigueur. La commune a imaginé une solution novatrice : bâtir une école entièrement conçue selon le principe de l’économie circulaire. Celle-ci est en cours de construction.

Une école circulaire, c’est une école « zéro déchet ». Écoconçue, elle a été pensée en prenant en compte l’ensemble de son cycle de vie. Le principe : pouvoir réutiliser, ou recycler à tout moment, l’intégralité des composants du bâtiment. Tous les matériaux doivent donc être non toxiques, facilement démontables et recyclables à l’infini.

Le jour où l’école sera démontée ou si une pièce doit être remplacée, les matériaux pourront alors être récupérés par un autre acteur du territoire, dans une boucle vertueuse d’économie circulaire. L’école deviendra ainsi une sorte de réserve de matériaux permettant de réutiliser les ressources, avec, en conséquence, un impact positif sur l’environnement.

En France, 40 millions de tonnes de déchets sont générées chaque année par le secteur du bâtiment, dont 90 % lors de travaux de déconstruction ou de réhabilitation. Avec sa future école, la ville de Sainte-Hélène – labellisée depuis 2015 « territoire zéro déchet, zéro gaspillage » ouvre la voie en matière de construction responsable et de réduction des déchets de chantier.

Un projet économiquement viable

L’objectif de la commune était également de prouver qu’un tel projet circulaire pouvait être économiquement viable. Pari réussi : le budget alloué (2 millions d’euros) est similaire à celui d’une construction classique.

Encore unique en France, le projet a bénéficié de nombreux soutiens. Labellisé « Craddle to Craddle », il a été lauréat du concours « 100 projets pour le climat » lancé par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer dans le cadre de la COP21. Il fait par ailleurs partie des huit projets pilotes sélectionnés par la Bretagne pour déployer l’économie circulaire dans la région.

La ville de Sainte-Hélène a souhaité mener le projet de manière collaborative. Depuis janvier 2016, la mairie organise régulièrement des ateliers et réunions dans lesquels se mêlent joyeusement résidents, professionnels, enseignants, parents et… enfants ! Meilleure preuve de leur implication, les habitants ont eux-mêmes participé au financement de la construction de l’école dans le cadre d’une campagne de crowdfunding.

L’école devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2018. De quoi inspirer les petits écoliers pour l’avenir. Et servir d’exemple pour d’autres communes sur tout le territoire...

En savoir plus :

- L’économie circulaire, un avenir plus durable pour le bâtiment

comments powered by Disqus