Getty Images

De la soie pour éviter le gaspillage alimentaire

En recouvrant de soie des fruits frais, des ingénieurs américains ont trouvé une solution qui pourrait limiter le gâchis considérable pendant le transport de cette denrée périssable.

Les chiffres sont alarmants. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 50 % de la production de fruits et légumes sont jetés, car détériorés prématurément lors de leur transport pour arriver en toutes saisons dans nos assiettes… De ce fait, de nombreuses méthodes de conservation se développent, mais n’apportent pas de réelle satisfaction. Par exemple, la réfrigération présente l’inconvénient d’altérer ces denrées fragiles et de consommer beaucoup d’énergie. L’expérience des ingénieurs biomédicaux de l’université américaine de Tufts (Medford-Oregon) pourrait donc constituer une solution intéressante pour réduire cet énorme gâchis.

De la protéine de soie invisible et biodégradable

Car ces chercheurs ont fait une découverte majeure : ils ont démontré que les fruits peuvent rester frais plus d’une semaine et sans réfrigération, à condition qu’ils soient recouverts par de la soie. Pas question de se précipiter pour autant dans son placard pour jeter son chemisier chamarré sur sa barquette de fraises ! Il s’agit en fait d’une solution inodore biocompatible et biodégradable de protéines de fibres de soie appelées fibroïnes, si fine qu’elle devient invisible.

Sept jours à température ambiante et toujours aussi frais

Après avoir stocké des framboises dans ce bain soyeux pendant sept jours et à température ambiante, les chercheurs ont constaté que les fruits étaient toujours juteux et fermes, sans marque d’altération. Les ingénieurs se sont alors attaqués à des bananes, qui présentent la particularité de continuer à mûrir après leur récolte, en noircissant et en se ramollissant. Une fois recouverte de cette soie fibroïne, la peau de la banane est devenue plus ferme et son mûrissement a ralenti. Si les chercheurs ont avoué ne pas avoir vérifié que le goût du fruit n’avait pas changé, cette expérience ouvre de larges possibilités pour préserver les denrées sans traitement chimique ou réfrigération.

Image principale : Getty Images

comments powered by Disqus