Dubaï Sport City

Des eaux recyclées arrosent les pelouses de Dubaï Sports City

Grâce à une installation de traitement et de recyclage des eaux usées exploitée par Veolia, Dubaï Sports City met du vert sur ses gazons et dans sa consommation.

Dans les pays où les réserves d’eau douce se raréfient, le recyclage des eaux usées est une technique alternative durable.

Oasis cosmopolite qui ne cesse de repousser ses limites, Dubaï est grandiose. A la quasi-extrémité du Golfe Persique, la cité-Etat aux gratte-ciel vertigineux est aussi celle de tous les superlatifs. Alors forcément, quand elle a décidé de s’intéresser au sport, le projet ne pouvait être que pharaonique. La preuve : sur une surface de plus de 4,5 millions de mètre carrés, elle a conçu Dubaï Sports City, la première ville mondiale du genre.

Des milliers de mètres carrés de pelouses, espaces verts et jardins

International jusqu’au bout des gradins, cet immense complexe avec hôtels et résidences au luxe XXL est jouxté par un stade de 60 000 places assises, dédié à l’athlétisme, au football, au rugby…. Le tout à un jet de sifflet de nombreux terrains de « practice » utilisés par des académies – des centres de formation de renommée internationale –, de deux ovales de cricket, d’une installation de 5 000 places pour le hockey sur gazon… Mais aussi des 18 trous du très prestigieux Els Club, la grande idée de Ernie Els, alias Big Easy, l’ancien golfeur sud-africain numéro un mondial. Seul hic : ce giga espace aux méga étendues de pelouses à fouler au crampon ou avec son caddie est coincé entre mer... et désert.

D’eau usée à eau douce

C’est pourquoi Dubaï Sports City a mis en place des usines de traitement et de recyclage des eaux usées. Et a fait appel en 2014 à Veolia pour les gérer, les entretenir et les améliorer pendant 10 ans. L’une de ces usines de traitement des eaux usées urbaines, d’une capacité de 25 000 m3, est équipée d’une membrane bioréacteur.

Grâce à cette technique, le niveau de qualité des eaux traitées est très élevé, elle est même potentiellement potable via une désinfection complémentaire de sécurité. D’où l’installation par Dubaï Sports City d’une autre usine de traitement par osmose inverse. Aujourd’hui, la première ville du monde dédiée au sport est capable de fournir en moyenne 800 m3 d’eau douce par jour. Encore un exploit mondial qui, de plus limite les pénuries et les pressions sur une ressource rare et précieuse.

Image principale : Dubaï Sport City

comments powered by Disqus