Isabel Medem, CEO de x-runner - © Ernesto Benavides

Des toilettes pour tous !

À Lima, x-runner installe des toilettes sèches dans les bidonvilles pour améliorer la vie quotidienne, la santé et l’environnement des habitants qui n’ont pas accès à des équipements sanitaires améliorés.

Il ne pleut (presque) pas à Lima. La capitale péruvienne, l’une des plus sèches au monde, souffre d’une importante pénurie d’eau, qui frappe particulièrement les quartiers les plus défavorisés de la ville. Dans ces bidonvilles, où les habitations précaires se chevauchent sur des collines arides, deux millions de Liméniens ne sont pas raccordés au réseau d’eau potable et ne disposent pas des installations sanitaires de base.

À Lima, les pauvres n’ont pas de toilettes, mais des latrines rudimentaires, de simples trous que l’on rebouche une fois remplis. Ce qui présente des risques sanitaires évidents : propagation des maladies, contamination des eaux souterraines...

Dirigée par Jessica Altenburger et Isabel Medem, la société x-runner a développé un système d’assainissement alternatif, fiable, durable et accessible, qui répond aux besoins de ces populations urbaines. Des toilettes sèches sans eau, inodores et faciles à installer n’importe où dans la maison. Ces WC, utilisés dans de nombreux endroits du monde, séparent les urines des matières fécales pour stocker ces dernières dans un seau en plastique doublé d’un sac compostable. Chaque semaine, un camion vient récupérer les sacs remplis d’excréments pour les transporter dans un centre de traitement. Là, les déchets humains sont compostés, ce qui permet d’éliminer en deux mois les organismes pathogènes et de produire un fertilisant riche en nutriments pour le sol. Pour s’équiper de ces toilettes et bénéficier de ce service de récupération, les Liméniens paient environ 10 € par mois.

 

En 2012, Altenburger, Medem et leur équipe ont conduit un programme pilote dans un bidonville au sud de Lima. 93 % des utilisateurs ont estimé que les toilettes sèches amélioraient leur confort et leur qualité de vie. Cette année, l’entreprise espère pouvoir équiper 550 foyers à Villa El Salvador et San Juan de Miraflores, deux districts métropolitains de la province de Lima qui ne sont pas raccordés au tout-à-l’égout.

Image principale : Isabel Medem, CEO de x-runner - © Ernesto Benavides

comments powered by Disqus