L’économie circulaire est en marche : la preuve par 7 !

L’économie circulaire se développe partout dans le monde. Elle est l’une des solutions qui permettrait de lutter contre le dérèglement climatique. À ce titre, elle sera au cœur des échanges de la COP21.

Du 30 novembre au 11 décembre, le monde entier va se réunir à Paris dans le cadre de la COP21. L’objectif : trouver un accord universel pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et contenir le réchauffement global de la planète en-deçà de 2 °C. L’économie circulaire, selon laquelle « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » sera plus que jamais d’actualité. Elle propose en effet un modèle d’usage des ressources plus sobre, plus efficace et fondé sur le recours aux énergies renouvelables.
Partout dans le monde, les principes du cradle to cradle sont déjà une réalité. La preuve en images.

D’après une étude du Waste and Resources Action Programme, au Royaume-Uni, 520 millions de tonnes de déchets ont été recyclées en 2010 contre 420 millions en 2000.


Selon une étude d’Eurostat, la République tchèque a quadruplé son volume de plastique PET recyclé en moins de 15 ans ; ce qui la place en deuxième position européenne pour le recyclage de bouteilles en plastique PET.


Pour ce qui est du recyclage des déchets municipaux, l’Agence européenne pour l’environnement indique que l’Autriche, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et la Suisse ont les taux de recyclage les plus élevés en Europe.


Selon le World Economic Forum, l’économie circulaire se développe rapidement aux États-Unis, notamment dans le secteur du démantèlement.


Un rapport de l’ADEME de juin 2014 indique que 82 % des Français trient leurs déchets, contre 66 % des Européens.


Et selon cette même étude, un Français sur deux fait du compost ou préfère réparer ses appareils électriques plutôt que d’en acheter de nouveaux.


Mais pour l’instant, en matière d’économie circulaire, une médaille d’excellence doit revenir au Japon.


Un record mondial !

comments powered by Disqus