Getty

L’économie circulaire s’invite chez Mickey

À Walt Disney World, en Floride, les restes de nourriture ne finissent pas à la poubelle. Ils sont collectés et traités dans une usine de méthanisation.

Des millions de personnes convergent chaque année à Walt Disney World, en Floride, en particulier au Magic Kingdom, le parc à thème le plus visité au monde. Mais la magie Disney ne se résume pas aux attractions féériques, aux princesses toujours souriantes, aux grands classiques du cinéma d’animation et aux parades nocturnes… À bonne distance du château de Cendrillon, l’immense complexe de loisirs transforme ses déchets alimentaires en électricité et en fertilisant.

Comment ? Grâce à la méthanisation ‒ ou digestion anaérobie ‒, un processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en l’absence d’oxygène.

Depuis 2014, les restes de nourriture et les graisses sont collectés auprès des restaurants et des hôtels de Walt Disney World, puis ils sont acheminés vers une usine de méthanisation, à quelques kilomètres du parc. Là, ils sont placés dans deux cuves géantes appelées digesteurs. Sous l’action de multiples micro-organismes, la méthanisation produit un biogaz composé de 50 à 70 % de méthane et de 20 à 50 % de dioxyde de carbone. Ce biogaz est ensuite brûlé pour produire de l’électricité et de la chaleur. Cette réaction permet également d’obtenir un résidu riche en matières organiques appelé digestat, valorisé en tant que fertilisant pour les sols agricoles.

L’usine de méthanisation permet ainsi à la fois de réduire la quantité de déchets organiques, de limiter les émissions de gaz à effet de serre et de contribuer à la production d’énergie renouvelable, qui est ensuite revendue à Disney World pour alimenter ses attractions et son complexe hôtelier.

Image principale : Getty

comments powered by Disqus