Les sacs en plastique, on remballe !

Et si demain, la planète entière se passait de sacs en plastique ? En plus d’être une nécessité urgente, cette perspective fait l’objet de plusieurs initiatives à travers le monde.

Au début des années 2000, nous avons atteint entre 500 et 1 000 milliards* de sacs en plastique produits dans le monde. Malgré les apparences, cela ne représente qu’une petite part de la production totale de plastique, qui s’élevait en 2012 à 280 millions de tonnes dans le monde, soit environ 8 800 kilos par seconde**. Des chiffres terrifiants ? Certes. Mais les initiatives émergent.

Action, réaction

Comme on le sait, les sacs en plastique usagés ne sont pas les déchets favoris des filières de recyclage. Une fois jetés, c’est plutôt dans la nature (où il peuvent mettre jusqu’à 1 000 ans avant de se décomposer), dans les océans, voire dans les estomacs des mammifères qu’on les retrouve. Voilà pourquoi en juillet dernier, la Surfrider Foundation lançait Plastic Bag Campaign, une campagne invitant tous les citoyens européens à sensibiliser leurs dirigeants et commerçants à réduire, voire à interdire, la distribution de sacs en plastique. Résultat : 13 villes européennes, comme Grenoble ou Hambourg, se sont officiellement engagées.

Mais l’hémisphère Nord n’est pas le seul théâtre de ces avancées. En novembre dernier, les îles Galápagos ont décidé d’interdire non seulement les sacs, mais aussi les verres en plastique. En Afrique, au Togo, où, comme dans les pays voisins, les sacs en plastique, qui polluaient non seulement le paysage et l’environnement, mais asphyxiaient les sols et les égouts, sont interdits depuis 2011. Au Rwanda, une mesure semblable date de 2008.

De ces démarches, la France s’est largement inspirée. Depuis le 1er janvier 2014, les sacs à usage unique non biodégradables disponibles dans les enseignes de grande distribution sont taxés. Un projet de loi a même été voté en octobre dernier, visant à les interdire complètement à compter du 1er janvier 2016.

Parce que le recyclage de ces sacs ne peut s’étendre à la planète dans l’immédiat (pour des raisons de coût et de complexité d’infrastructures), de telles mesures sont plus que bienvenues.

* source : d’après Le Monde
** d’après le Planestoscope, service de statistiques liées à l’environnement en temps réel

Pour en savoir plus :

- Découvrez le site de Plastic Bag Campaign.

comments powered by Disqus