Quand l’industrie carbure aux eaux usées

À Durban, Veolia recycle les eaux usées pour fournir une ressource alternative aux industries et favoriser l’accès à l’eau des populations défavorisées.

En Afrique du Sud, l’eau est une ressource rare. C’est particulièrement le cas dans la ville de Durban, située dans la municipalité d’eThekwini, au bord de l’océan Indien. Près de 3,5 millions de personnes vivent à eThekwini, devenue la deuxième zone urbaine la plus peuplée du pays et le deuxième centre industriel après Johannesburg. Or, l’industrie a besoin d’eau. De beaucoup d’eau ! Et l’approvisionnement des usines se fait parfois au détriment des populations.

La valorisation des eaux usées est une solution particulièrement intéressante pour répondre au problème de la rareté de l’eau. Le recyclage permet en effet à la fois d’optimiser l’usage de la ressource en eau et de mieux la protéger en diminuant le volume des rejets pollués dans les mers et les rivières.

C’est la raison pour laquelle la municipalité d’eThekwini a chargé Veolia Water Technologies South Africa de construire et d’exploiter pendant 20 ans une station de recyclage des eaux usées, dans le cadre du premier partenariat public-privé conclu en Afrique du Sud. En activité depuis 2001, l’usine Durban Water Recycling valorise à 98 % les eaux usées domestiques et industrielles de la ville de Durban. Chaque jour, ce sont environ 47,5 millions de litres d’effluents qui entrent dans la station et sont traités en vue de leur réutilisation. L’installation est ainsi en mesure de fournir à plusieurs industries de la ville, en l’occurrence Mondi Paper et SAPREF, une eau recyclée 60 % moins chère que les sources d’approvisionnement traditionnelles et d’une qualité suffisante pour assurer le fonctionnement des process de fabrication.

Le recyclage de ses eaux usées a permis à la municipalité d’eThekwini de libérer une importante quantité d’eau potable, auparavant utilisée dans l’industrie, pour alimenter les communautés urbaines et périurbaines défavorisées. 40 000 m3 d’eau potable supplémentaires sont ainsi proposés aux habitants de Durban chaque jour, soit l’équivalent de 15 piscines olympiques ! Les bénéfices environnementaux sont eux aussi importants puisque l’usine Durban Water Recycling réduit significativement le volume des effluents déversés dans l’océan Indien.

En plus de ses atouts économiques et environnementaux pour le territoire d’eThekwini, le contrat comporte un volet social très important. En effet, une partie des bénéfices tirés de l’exploitation de la Durban Water Recycling Plant viennent abonder un fonds dont l’objectif est de favoriser l’accès à l’eau des populations défavorisées. De plus, Veolia maintient des engagements élevés en matière d’emploi et de transfert des compétences. Un partenariat gagnant-gagnant pour la collectivité, les industriels et les habitants.

comments powered by Disqus