© UN Photo

Quelles solutions au réchauffement climatique ?

Partager des solutions durables pour limiter le dérèglement climatique, c’est l’objectif du sommet organisé le 23 septembre par l’ONU. Une étape clé avant l’accord international qui doit être scellé à Paris en décembre 2015.

Durant toute la semaine, la lutte contre le dérèglement climatique est au cœur des débats à New York. L’ouverture de la Climate Week NYC coïncide avec le sommet sur le climat organisé par l’ONU, le 23 septembre.

Il y a un an, Ban Ki-moon annonçait que la lutte contre les changements climatiques serait sa priorité en 2014. Pour préparer les négociations prévues fin 2015 à Paris, le secrétaire général des Nations unies organise un sommet exceptionnel « axé sur les solutions ». Avec son slogan, « accélérer l’action », la réunion veut être le cadre d’un échange de bonnes pratiques environnementales. Au total, 125 pays sont représentés, mais aussi plusieurs entreprises, dont Veolia, qui sont invitées à contribuer à des « engagements multiacteurs ». Ban Ki-moon attend des dirigeants qu’ils annoncent des « mesures audacieuses et tournées vers l’avenir » et proposent des « actions concrètes […] rationnelles d’un point de vue économique et qui procurent des avantages environnementaux significatifs ». L’enjeu n’est pas des moindres : il s’agit de limiter le « réchauffement » climatique à 2°C par rapport à la période préindustrielle.

En parallèle, la Climate Week NYC se déroule du 22 au 28 septembre. Cet événement annuel permettra de prolonger le débat et de mobiliser un public plus large en rassemblant diplomates, hommes politiques, entreprises, ONG et membres de la société civile.

La réduction des émissions gaz à effet de serre – dioxyde de carbone et méthane en particulier – est cruciale afin de limiter le dérèglement climatique. Preuve avec la couche d’ozone que lorsque des mesures politiques globales et radicales sont prises, l’homme peut avoir un impact positif sur l’environnement.

Lutter contre le dérèglement climatique implique d’inventer un nouveau modèle de développement qui ne dépende plus des énergies fossiles et qui soit fondé sur un usage raisonné des ressources disponibles, selon les principes de l’économie circulaire. Ce nouveau modèle n’est pas incompatible avec la croissance économique, au contraire, il est un vecteur d’innovation et une source d’emplois.

En savoir plus :

- Sommet 2014 sur le climat organisé par l’ONU le 23 septembre à New York
- Le site web de la Climate Week à New York
- La page Facebook de l’événement
- Lire le rapport « The New Climate Economy »

 
 

Image principale : © UN Photo

comments powered by Disqus