Taiwan Lung Meng Technology Co., Ltd.

À Taïwan, on crée du papier à base de marbre

À Taïwan, une entreprise transforme des résidus de marbre en papier haut de gamme et écologique. Une belle alternative à la production classique du papier, nocive pour l’environnement.

Produire une tonne de papier à partir de déchets de marbre permettrait de sauver 20 arbres, 28 000 litres d’eau et d’éviter l’émission de 900 kg de CO2, par rapport à la production d’une tonne de papier classique.

Le papier fait partie de notre quotidien. À tel point que nous avons souvent tendance à oublier que sa production a des effets nocifs sur l’environnement. Énergivore, polluante, elle est également une des causes de la déforestation.

Traditionnellement, le papier est créé à partir de fibres de cellulose extraites du bois. On estime qu’il faut environ 20 arbres pour produire une tonne de papier. Un enjeu pour l’avenir de nos forêts lorsque l’on sait que 340 millions de tonnes de papier sont consommées chaque année… À Taïwan, une entreprise a trouvé une alternative écologique : remplacer le bois par du marbre.

Un « papier de pierre » haut de gamme

Créée en 1998, l’entreprise Taïwan Lung Meng Technology (TLMT) a mis au point une technologie qui lui permet de créer un papier haut de gamme à partir de résidus de marbre qu’elle collecte dans les mines.

La pierre est broyée pour extraire le carbonate de calcium dont elle est composée à 80 %. Celui-ci est ensuite mélangé à une résine de plastique non toxique. Puis la substance est portée à ébullition avant d’être refroidie avec de l’eau.

Résultat : un papier très haut de gamme, léger, difficile à déchirer et – plus étonnant – résistant au feu, à l’eau et aux parasites.

Une solution durable...

Mieux encore que sa robustesse, le papier de marbre présente des vertus durables très intéressantes.

D’abord, utiliser les résidus de marbre permet bien entendu de préserver les ressources en bois. Par ailleurs, comparée à la production de papier classique, celle du papier de marbre nécessite une faible quantité d’eau et dégage très peu de CO2. Sur son site Internet, TLMT estime ainsi que remplacer une tonne de papier classique par une tonne de papier de marbre permettrait de sauver 20 arbres, 28 000 litres d’eau et d’éviter l’émission de 900 kg de CO2.

De plus, le papier de marbre est très facilement recyclable : il peut être réutilisé pour créer du nouveau papier ou pour être intégré à des productions utilisant du plastique recyclé. D’autre part, s’il se retrouve dans la nature, le papier de marbre est photodégradable, c’est-à-dire qu’il se dégrade lorsqu’il est exposé pendant longtemps au soleil.

... déjà exportée dans 40 pays

L’innovation a été brevetée et est actuellement commercialisée dans une quarantaine de pays en Europe et aux États-Unis.

Le papier de marbre est principalement utilisé pour fabriquer des sacs, en particulier pour des restaurants qui apprécient son imperméabilité. Il sert aussi à la création de divers produits : calendriers, lampes, pochettes, etc. Parmi ses clients, TLMT compte même l’association historique de la Maison-Blanche, qui utilise ce papier pour ses sacs cadeau.

La solution de TLMT ouvre de belles perspectives pour la filière de production de papier. Impossible de rester de marbre face à une telle innovation !

 

Image principale : Taiwan Lung Meng Technology Co., Ltd.

comments powered by Disqus