Bee’s Wrap, l’emballage durable à base de cire d’abeille !

Exit le film alimentaire en plastique et le papier aluminium. Voici Bee’s Wrap, un emballage durable en cire d’abeille pour garder les aliments au frais.

Vous êtes adepte du fait maison, de la cuisine anti-gaspi ou du zéro déchet, ou même fier cultivateur de vos propres fruits et légumes, et soucieux de privilégier les ingrédients et matériaux naturels ? Alors, vous vous êtes probablement déjà demandé comment réduire la quantité de plastique utilisée pour conserver les aliments frais et les restes de repas. Sarah Kaeck aussi. Et elle a astucieusement répondu à cette question avec Bee’s Wrap, un emballage durable à base de cire d’abeille. 

L’entreprise Bee’s Wrap a été fondée en 2012 dans l’État américain du Vermont par cette mère de famille qui se décrit comme « une fervente jardinière, une trayeuse de chèvres, une gardienne de poulets et une couturière ». C’est en cherchant une alternative saine et écologique au film en plastique pour préserver les aliments que Sarah Kaeck a redécouvert un procédé naturel ancien. En faisant infuser du tissu en coton avec de la cire d’abeille, de l’huile de jojoba et de la résine végétale, elle a mis au point un conditionnement lavable, réutilisable et compostable, capable de remplacer le film alimentaire et le papier aluminium.

Fruits et légumes, pain, fromages, sandwichs, sauces et liquides… Bee’s Wrap préserve tous types d’aliments, à l’exception de la viande crue. Il faut placer le tissu au creux des mains pour le rendre malléable et recouvrir un récipient ou envelopper un aliment. En refroidissant, l’emballage conservera sa forme. Utilisé plusieurs fois par semaine, il dure environ un an.
Réutilisable, le Bee’s Wrap est aussi 100 % biodégradable et compostable : en fin de vie, il suffit de le découper en bandelettes avant de le jeter au compost. Si son produit est aujourd’hui vendu dans des centaines de boutiques à travers le monde, Sarah Kaeck souligne la dimension artisanale de la fabrication de ses emballages – ils sont faits à la main, dans un petit atelier situé à Bristol, dans l’ouest du Vermont ‒, mais aussi leur durabilité.

« Du début à la fin de la fabrication, peut-on lire sur le site, nous apportons une attention particulière aux ingrédients et matériaux que nous utilisons. » Le tissu en coton est certifié Global Organic Textile Standard (GOTS), un label qui impose que 95 % des fibres soient issues de l’agriculture biologique. L’huile de jojoba, elle aussi, est bio, et la cire d’abeille provient de ruches américaines gérées durablement. Bref, Bee’s Wrap apparaît comme une solution naturelle pour lutter contre le suremballage et réduire ses déchets !

comments powered by Disqus