Bientôt à Paris, un temple du « zéro déchet »

La Maison du zéro déchet ouvrira ses portes à Paris en 2017, à l’initiative de l’association Zero Waste France, et sera le premier lieu entièrement consacré aux démarches zéro déchet en France. Petite visite guidée avant ouverture.

Bienvenue dans la (future) Maison du zéro déchet. L’édifice, dont on ne connaît pas encore l’adresse exacte à Paris, se décomposera en plusieurs grands espaces, disposés sur trois niveaux. Une boutique, au rez-de-chaussée, qui rassemblera dans un même endroit les indispensables du zéro déchet : des sacs à vrac aux produits cosmétiques et d’entretien, en passant par les couches lavables et les cotons réutilisables.

Au sein de cette boutique, le premier « Point Consigne » de Paris proposera des produits vendus en emballages consignés par des producteurs locaux, comme Jean Bouteille et ses huiles, ses jus et ses alcools en vrac. Véritable concept store visant à faciliter le passage au mode de vie zéro déchet, la boutique de la Maison du zéro déchet sera aussi un espace de démonstration et de découverte, permettant aux nouveaux porteurs de projets de tester leurs produits en situation réelle.

À l’étage, une grande salle accueillera des ateliers ouverts au public pour acquérir de nouveaux savoirs ou redécouvrir des techniques oubliées : composter, coudre, faire ses cosmétiques ou produits d’entretien, réparer ses appareils électroniques, etc. Zero Waste France, l’association à l’origine de la Maison, y organisera également des formations, des journées de rencontre, des conférences, des projections-débats, etc.

Faire grandir la cause Zero Waste

Vous l’aurez compris, la Maison du zéro déchet sera un véritable « temple » du mode de vie zéro déchet. Un mouvement qui rassemble aujourd’hui des centaines d’organisations à travers le monde et s’appuie sur la mobilisation de milliers de personnes, citoyens et associations, entrepreneurs, collectivités et décideurs politiques, prêts à s’engager pour parvenir à une société zéro déchet, zéro gaspillage.

Depuis 20 ans, le Cniid, devenu Zero Waste France en 2014, travaille en collaboration avec ces différents acteurs pour faire émerger et rendre visibles des solutions sur le territoire français. Cet été, l’association réunissait 5 000 personnes lors de son premier Festival Zero Waste, témoignant ainsi de l’intérêt grandissant du public pour les problématiques liées aux déchets. C’est pour amplifier cette prise de conscience que Zero Waste France a souhaité créer la Maison du zéro déchet, un lieu de rencontre permanent et convivial.

Pour mettre sur pied ce projet d’envergure, l’association a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule, financée avec succès en novembre 2016 grâce à plus de 800 contributeurs. L’initiative n’est d’ailleurs pas sans rappeler La REcyclerie, autre adresse visant à promouvoir l’économie circulaire et un mode de consommation solidaire, dont les gros travaux avaient été financés grâce à des fonds récoltés sur KissKissBankBank.

comments powered by Disqus