Getty Images

Comment mieux mesurer et prévoir les précipitations en ville ?

Améliorer la prévision des précipitations en milieu urbain pour mieux protéger les populations : c’est le cœur du projet de recherche européen RainGain.

La technologie au service de la prévision

Les différentes catastrophes pluviales, qui ont lieu régulièrement à travers le globe, confirment la nécessité de mieux prévoir les précipitations pour mieux prévenir les inondations urbaines. C’est tout le sens du projet de recherche européen RainGain (Interreg NWE IVB) : mieux protéger les populations et les infrastructures face aux épisodes pluvieux extrêmes. Le programme RainGain s’appuie sur une technologie de pointe : le radar hydrométéorologique en bande X et à double polarisation, un outil de mesure des précipitations qui apporte une information fiable, précise et à très haute résolution. RainGain se décline aujourd’hui sur quatre sites pilotes : Louvain, Londres, Rotterdam et Paris. Les quatre sites collaborent avec le programme américain CASA et avec le projet japonais TOMACS qui ont été les premiers à déployer ces radars en bande X en zone urbaine. En France, c’est l’École des Ponts ParisTech qui coordonne le groupe de travail qui s’occupe de l’acquisition et de l’implantation de radars tests sur les sites de Paris et de Rotterdam, de l’amélioration de celui de Louvain et de la surveillance de celui de Londres. Via sa chaire « Hydrologie pour une ville résiliente », Veolia s’est naturellement associé à ce projet. Avec le concours de la région Île-de-France et du programme Interreg NWE IVB, le groupe a rendu possible l’acquisition d’un radar installé en décembre 2014 sur le bâtiment Bienvenüe de l’École des Ponts à Paris. L’enjeu du programme RainGain est de mettre cette nouvelle technologie de prévision à la disposition de nombreux utilisateurs : collectivités, entreprises, gestionnaires de l’eau ou sapeurs-pompiers.

La technologie au service de la résilience urbaine

À Copenhague, via sa filière Krüger présente en Scandinavie, Veolia a développé Star Utility Solutions. Cet ensemble de solutions déployées grâce à un smartgrid – ou réseau intelligent – poursuit deux objectifs. Il s’agit d’abord de contrôler les flux d’eaux usées dans les réseaux et dans les usines de traitement pour éviter les débordements dans le milieu naturel, en particulier dans la zone portuaire récemment aménagée en espace de loisirs et résidentiel. Concrètement, cela a permis de réduire les débordements d’eaux usées de 90 % entre 2013 et 2014 dans la capitale danoise. Le deuxième objectif de cet outil de modélisation consiste à anticiper les épisodes pluvieux conséquents grâce à un système de surveillance météo pointu. L’idée est d’offrir aux villes un outil pour développer leur résilience face au changement climatique et aux épisodes extrêmes qui peuvent en découler. Résister et s’adapter aux aléas du climat s’avère plus que jamais un sujet d’actualité.

Image principale : Getty Images

comments powered by Disqus