© Japhet Alvarez : Instagram.com/drekisath, facebook.com/s7vnth

La maison container

En pleine forêt canadienne, Joseph Dupuis a concrétisé un rêve d’enfant : vivre dans une cabane. Celle-ci est autosuffisante et fabriquée à partir de containers d’expédition.

À l’intérieur, la maison de Joseph Dupuis a tout d’une cabane canadienne version quatre étoiles. Dans un espace de type loft, l’abreuvoir – qui faisait office de lavabo pour les chasseurs d’ours brun – a laissé la place à une cuisine aménagée et à une cabine de douche fonctionnelle. Un chaleureux parquet remplace le plancher de bois résonnant sous les pas d’un Davy Crockett. Mais la comparaison s’arrête là. Car cette cabane n’est pas en rondins de bois, mais en tôle pliée.

© Japhet Alvarez

33 m2 habitables pour 15 000 dollars US seulement

Elle se compose de trois containers d’expédition recyclés en habitat. Achetés 2 600 dollars US pièce, ils ont été rapatriés depuis le port d’Hamilton, au sud de Toronto. Joseph, l’heureux propriétaire, dispose désormais de 33 m2 en pleine forêt, à 55 kilomètres d’Ottawa, pour à peine 15 000 dollars US d’investissement. De plus, le fonctionnement de la maison lui coûte aujourd’hui moins cher que sa facture de téléphone.

Bien au chaud, même par -42 °C

Et pour cause. Cette « cabane » fonctionne exclusivement grâce aux énergies renouvelables. Des panneaux photovoltaïques situés sur le toit permettent d’alimenter en électricité la maison ainsi qu’un atelier attenant. Lorsque l’hiver mordant affiche -42 °C au thermomètre, le container, même non isolé, reste agréable à vivre. Le poêle à bois, incontournable dans un tel décor, entre en action, en appoint d’un plancher chauffant réversible, qui devient rafraîchissant en été.

Bientôt, la vue sur les étoiles

Joseph a encore beaucoup d’idées ! Il envisage d’installer un autre container sur le toit de sa maison, avec un plafond de verre pour profiter d’une vue sur les étoiles. Il veut aussi aider des jeunes défavorisés à construire leur propre maison low-cost, sachant que 17 millions de containers vides sont aujourd’hui disponibles en Amérique du Nord.

Image principale : © Japhet Alvarez : Instagram.com/drekisath, facebook.com/s7vnth

comments powered by Disqus