Les baskets MODS,
ou l’économie circulaire pas à pas

Quang Pham, un étudiant en design à l’université Virginia Tech, États-Unis, a conçu un prototype de chaussures modulaires, que l’on peut remettre à neuf, pièce par pièce, ou changer selon son humeur, sans qu’il soit nécessaire de les jeter à la poubelle.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du Fairphone, le Smartphone éthique et responsable imaginé par le designer néerlandais Bas van Abel. L’une des particularités de cet appareil ‒ et la principale raison pour laquelle il est durable ‒, c’est sa modularité. Le Fairphone a été conçu pour être réparé facilement, par l’utilisateur lui-même, grâce à un certain nombre de pièces détachées disponibles sur le site web du fabricant.

Aux États-Unis, 300 millions de paires de chaussures jetées chaque année

Cette idée géniale, visant à lutter contre l’obsolescence programmée et à réduire la quantité de déchets électroniques, a inspiré Quang Pham, étudiant à l’université Virginia Tech, qui l’a appliquée aux chaussures, dans le cadre du Cradle to Cradle Product Design Challenge.

Selon le ministère de l’Intérieur des États-Unis, les Américains jettent plus de 300 millions de paires de chaussures chaque année. Elles finissent dans des décharges, où elles mettent entre 30 et 40 ans à se décomposer. Or, remarque Quang Pham, la plupart du temps, un seul élément de la chaussure est détérioré. Le jeune designer a donc imaginé un concept de baskets modulaires, MODS, qui peuvent être désassemblées facilement afin d’être réparées ou personnalisées.

Les MODS sont composées de cinq éléments interchangeables qui « utilisent une quantité minimum de matériaux pour un maximum de confort et de sécurité, tout en offrant à l’utilisateur un contrôle total sur le style et les fonctionnalités des chaussures ».

Une semelle élimée, une empeigne trouée, une doublure maculée de boue ? Il suffit d’enlever la pièce abîmée pour la nettoyer ou la remplacer sans qu’il soit nécessaire de mettre les sneakers à la poubelle ! MODS s’adapte aussi aux besoins et aux envies de son propriétaire… ou aux différentes saisons. Pendant l’été, on peut par exemple y intégrer une doublure intérieure en mesh pour augmenter la « respirabilité ».

Assemblées sans colle, les MODS sont fabriquées à partir de trois matériaux : de la laine pour la doublure ; du bambou, utilisé pour la toe-box, pour la bande élastique placée à l’arrière et pour les fils qui solidarisent les différents éléments de la basket ; du PET recyclé à partir de déchets plastiques (bouteilles, déchets marins) convertis en filaments 3D, pour la semelle et les renforts talon.

À l’instar du Fairphone, MODS prolonge le cycle de vie d’un produit quotidien

Si l’un de ces composants est détérioré, l’utilisateur le renvoie chez le fabricant qui se charge de le recycler. La laine et le bambou sont compostables et peuvent être transformés en nouvelles pièces tandis que le plastique peut être converti en filaments pour alimenter une imprimante 3D.

Avec son design modulaire et ses matériaux durables et réutilisables, MODS prolonge le cycle de vie d’une paire de chaussures et réduit la quantité de déchets textiles générés.

Cet été, la belle idée de Quang Pham a remporté le premier prix du Cradle to Cradle Product Design Challenge dans la catégorie « meilleur projet étudiant ». Si les MODS n’en sont encore qu’au stade de prototype, le jeune designer a déclaré vouloir développer le concept pendant sa dernière année d’études. On lui souhaite la même réussite que Bas van Abel et son Fairphone !

comments powered by Disqus