Les fixers veulent
réparer le monde

Ne jetez plus, réparez ! C’est le slogan des fixers, ces hommes et ces femmes pour qui un appareil qui ne fonctionne plus n’est pas forcément un appareil qui a rendu l’âme…

« Pourquoi réparer ? Réparer permet d’économiser de l’argent. Cela préserve l’environnement. Et cela nous connecte à ce que nous possédons. Laissez tomber l’économie du tout-jetable. Rejoignez la repair révolution. ». Voici ce qu’on peut lire sur la page d’accueil du site ifixit.org, l’un des chefs de file de cette révolution qui nous promet de nous rendre maîtres de nos objets et encourage la réduction des déchets électroniques.

Les fixers veulent réparer le monde

Dans un article paru dans Wired en 2013, Clive Thompson explique la nécessité d’appliquer les principes issus du mouvement Maker aux objets endommagés. La plupart du temps, ils sont jetés. Difficile en effet pour un consommateur moyen de les réparer, en particulier dans le domaine informatique et technologique où l’obsolescence programmée est la règle. Certains fabricants, par exemple, ont imaginé de nouveaux procédés qui rendent quasiment impossible la remise en état d’un produit défectueux par ses propres moyens. Les fixers apprennent aux gens à réparer leurs produits.

Plusieurs sites et chaînes YouTube publient des tutoriels et de nombreux forums prodiguent des conseils de réparation en tous genres. iFixit, par exemple, rassemble des centaines de guides dans tous les domaines et propose d’acheter des outils et des pièces manquantes. Mais aujourd’hui, cette communauté de Fixers se retrouve aussi dans les FabLab et les HackerSpace, ou encore dans des « cafés de réparation ». Lancés à l’initiative de Martine Postma, militante écologique néerlandaise, les premiers Repair Cafe ouvrent leurs portes aux Pays-Bas en 2009, puis partout dans le monde. Ces ateliers sont ouverts à tous et mettent à disposition le matériel nécessaire. Chacun peut y amener ses objets en mauvais état – vêtements, meubles, jouets, appareils électriques et électroniques, etc. – et bénéficier des compétences des autres et des conseils de professionnels bénévoles.

Pour les fixers, réparer un micro-onde, un ordinateur, un téléphone, c’est la liberté. Et en plus, c’est amusant. Alors jeter ? Pas question !

Pour en savoir plus :

Prêt à jeter, Arte
The Story of Electronics, The Story of Stuff Project
iPod's Dirty Secret, Neistat Brothers
 

comments powered by Disqus