© Blanco&Moreno/EcoCamp Patagonia

L’été au vert

Avec EcoCamp Patagonia, Javier Lopez et Yerko Ivelic ont voulu créer un hôtel cinq étoiles écologique.

Un endroit unique, où les voyageurs pourraient se connecter à la nature et découvrir la richesse du Parc national Torres del Paine sans laisser d’empreinte sur l’environnement.

Au sud du Chili, entre la cordillère des Andes et la steppe de Patagonie… Si vous avez la chance de parcourir un jour Torres del Paine – l’un des plus beaux parcs d’Amérique du Sud –, vous serez émerveillé par les forêts de lengas, les massifs montagneux contrastés, les glaciers millénaires et les icebergs bleus, flottant sur des lacs laiteux. C’est dans ce décor grandiose, au pied des trois tours de granit gigantesques (les Torres del Paine) que vous pourrez séjourner à l’EcoCamp Patagonia. Là, il n’est pas rare de croiser des animaux locaux à l’heure du petit déjeuner : guanacos, nandous, condors...

Imaginé par Javier Lopez et Yerko Ivelic, deux ingénieurs chiliens, l’EcoCamp Patagonia est devenu un modèle d’éco-hôtel, mondialement reconnu pour son usage innovant des énergies vertes. Son objectif : « amener le confort aux limites de ce qui est durable ». L’hôtellerie se met au vert et, à l’image d’EcoCamp Patagonia, des centaines d’hébergements écologiques bourgeonnent dans le monde entier : l’Eden Lodge à Madagascar, le Treehotel en Suède, le Finca Rosa Blanca au Costa Rica, le Whitepod dans les Alpes suisses...

Au cœur du Parc national Torres del Paine, tout a été pensé dès la construction pour minimiser l’impact environnemental d’EcoCamp Patagonia. Le résultat, ce sont ces dômes géodésiques inspirés des huttes des natifs, les Kaweskar, qui se fondent dans la nature sans perturber la faune et la flore locales. Le soir, après une longue journée de randonnée, on s’y installe comme dans un observatoire, pour admirer la course des étoiles à travers de larges Velux. Un spectacle hypnotique et délassant. Ce sont ces mêmes fenêtres qui vous permettent de profiter au maximum de la lumière et de la chaleur naturelles, économisant ainsi l’électricité (qui est produite par des micro-turbines hydrauliques et des panneaux solaires photovoltaïques). Dans un coin, un poêle à bois s’active pour chauffer la chambre, renforçant cette ambiance réconfortante d’une cabane d’un genre nouveau. Charmants, oui, mais aussi terriblement efficaces ; ces équipements permettent à l’EcoCamp Patagonia de n’utiliser presque entièrement que des énergies renouvelables. La gestion des déchets est également très importante sur le camp qui bénéficie notamment d’un système perfectionné pour le compost.

Tout cela n’empêche pas EcoCamp d’être un véritable hôtel de luxe ; le lit est moelleux, la décoration est soignée et la nourriture y est excellente. C’est la force de cet établissement cinq étoiles, qui a toujours fait passer la préservation de l’environnement avant d’éventuels aménagements ou services qui auraient pu nuire à l’équilibre du parc.

En savoir plus :

- EcoCamp Patagonia et le développement durable
- Le meilleur hôtel durable du monde sur consoGlobe
- Lonely Planet’s top 10 eco stays for 2014
- Le compte Instagram d’EcoCamp
- Le compte Facebook d’EcoCamp
- Le compte Twitter d’EcoCamp
- Le compte Pinterest d’EcoCamp

 
 
 
 

Image principale : © Blanco&Moreno/EcoCamp Patagonia

comments powered by Disqus