Realm of Design

Morrow Royal Pavilion : le jackpot écologique de Las Vegas

Un entrepreneur américain a inventé un nouveau matériau de construction à partir de bouteilles en verre recyclées. Il s’en est servi pour construire un bâtiment de 30 000 m2, le Morrow Royal Pavilion.

Le projet a permis d’éviter plus de 300 000 m3 d’enfouissement de déchets, soit l’équivalent de 20 000 camions poubelles.

Las Vegas, oasis de consommation plantée au milieu du désert du Nevada. Entre les casinos et les hôtels de luxe, une conscience écologique commence à émerger.

Un nouveau matériau de construction, en verre recyclé

Scott McCombs, un entrepreneur local, a trouvé le moyen de surcycler les bouteilles en verre usagées.

En partenariat avec une usine de recyclage, son entreprise de construction Realm of Design a mis au point un nouveau type de matériau : la « greenstone », littéralement la « pierre verte ».

Elle est conçue uniquement à partir de bouteilles en verre et de « cendres volantes », des particules rejetées par les centrales à charbon qui fournissent la ville en électricité. Le verre est récolté auprès des hôtels et des casinos, pilé en granulés puis mélangé à la cendre. La mixture est ensuite coulée dans des moules pour y sécher. Le résultat constitue une parfaite alternative au béton, aussi bien en termes de robustesse qu’en termes de coût (environ $20 le mètre carré).

La « greenstone » peut ensuite servir de brique ou être utilisée pour créer des éléments de décoration: cheminées, fontaines, balustrades, colonnes, etc.

Le Morrow Royal Pavilion ouvre la voie avec sa « greenstone ».

Pour prouver les bienfaits de son invention, Scott McCombs a mené un projet d’envergure : avec sa « greenstone », il a construit un bâtiment de 30 000 m². Le Morrow Royal Pavilion est ainsi, à ce jour, le plus grand édifice au monde créé à partir de bouteilles en verre recyclées. 500 000 bouteilles de bière usagées ont été nécessaires à sa construction.

Le projet a permis d’éviter 305 000 m3 d’enfouissement de déchets, soit l’équivalent de 20 000 camions poubelles. Une performance dont Scott McCombs peut se féliciter, d’autant plus lorsque l’on sait qu’en milieu naturel, le verre met environ 4 000 ans à se décomposer.

Alors, nouveau challenge pour l’entrepreneur en bâtiment : promouvoir l’écoconstruction dans toute la ville ? Une chose est sûre : avec les 145 tonnes de bouteilles en verre qui y sont consommées chaque semaine, la « greenstone » a de beaux jours devant elle.

 

Image principale : Realm of Design

comments powered by Disqus