"Bebi" et son violoncelle - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com

Ode au recyclage
La mélodie des déchets

Au Paraguay, l’orchestre le plus improbable du monde a vu le jour dans un bidonville. Ou comment le recyclage prouve une fois de plus qu’il est capable de bien des miracles.

A priori, lorsque l’on pense aux déchets, le son associé dans notre esprit est le vacarme des camions-poubelles ou le fracas du verre qui se brise dans les containers. On ne pense pas vraiment à une sérénade de Mozart ou une symphonie de Beethoven. Et pourtant, le recyclage n’a de limites que celles de notre imagination. La preuve, cet orchestre paraguayen qui joue les plus beaux morceaux de la musique classique avec des instruments fabriqués à partir de détritus. Si l’on ajoute que les 40 musiciens de cette formation ont tous moins de 20 ans et viennent d’un des bidonvilles les plus pauvres du pays, l’histoire devient presque incroyable, et pourtant

Les enfants de Cateura - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com

Les enfants de Cateura - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com




Tout a commencé à Cateura, à la périphérie d’Asunción, dans un bidonville de 25 000 habitants installé sur une immense décharge où se déversent chaque jour des tonnes de détritus apportés par camions. Pour éloigner les enfants de la délinquance, un musicien local, Favio Chavez, donne des cours de musique depuis plusieurs années à Cateura. Limité par le coût élevé des instruments, il aurait pu tout arrêter, mais c’était compter sans la débrouillardise de Nicolas Gomez dit « Cola », un employé municipal de la décharge. Ensemble, ils ont l’idée de fabriquer des instruments à partir des déchets.

Fabrication d’un violon - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com

Fabrication d’un violon - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com

 

 

Un violoncelle fait d’un bidon d’huile et d’une machine à gnocchi

Les habitants ont toujours eu l’habitude de fouiller parmi les poubelles pour y piocher de quoi améliorer un peu leur quotidien, mais ils étaient loin d’imaginer qu’un orchestre entier pouvait en émerger. Entre les mains de Nicolas et Favio, de vieux barils de pétrole deviennent des violons ou des violoncelles, quelques tuyaux et des cuillères suffisent à créer des flûtes, et des caisses d’emballage sont transformées en guitares. « Le son qui sort des instruments est le même que si c'était un instrument professionnel », assure Favio. Comme le violoncelle de « Bebi », 19 ans, fait d’un bidon d’huile, de bois recyclé et de vieux ustensiles de cuisine, avec lequel le jeune homme joue du Bach avec application.

« Le monde nous envoie ses déchets, nous lui renvoyons de la musique ! »

Ada et son violon - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com

Ada et son violon - Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com




Les enfants ont très vite adhéré au projet, et avec le soutien de toute la communauté, l’orchestre le plus improbable au monde est né : l’orchestre recyclé de Cateura. Son slogan : « Le monde nous envoie ses déchets, nous lui renvoyons de la musique ! »  Depuis, la formation est partie en tournée à travers toute l’Amérique latine et plus récemment en Espagne. En 2014, elle a même été invitée à faire la première partie du groupe Metallica.
En mars 2015, Landfill Harmonic, un documentaire retraçant l’histoire de l’orchestre, sortira au cinéma.

En savoir plus :

- unionstreet.fr
- Le site du documentaire Landfill Harmonic

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Image principale : "Bebi" et son violoncelle
Copyrights : avec l’aimable autorisation de http://www.landfillharmonicmovie.com

comments powered by Disqus