Getty Images

Olipot : à Barcelone, l’huile de cuisson, ça se recycle !

Depuis 2010, la ville de Barcelone distribue à ses habitants l’Olipot, un récipient qui permet de récolter l’huile de cuisson usagée, pour la recycler en biodiesel.

Un litre d’huile suffit à contaminer 1 000 litres d’eau.

L’Espagne est réputée pour sa gastronomie riche en couleurs et en saveurs. Mais pour préparer les paëllas, tapas et autres churros croustillants, une grande quantité d’huile de cuisson est nécessaire. Rien qu’à Barcelone, chaque habitant utilise environ 6 litres d’huile par an, ce qui représente 8 millions de litres pour l’ensemble de la ville.

L’huile de cuisson nocive pour l’environnement

Or l’huile de cuisson n’est pas un déchet comme un autre. Indissoluble dans l’eau, elle nécessite un traitement spécifique et ne peut pas être déversée dans les éviers ou les toilettes. D’une part parce qu’elle bouche les canalisations, mais surtout parce qu’elle diminue la capacité de traitement des eaux. En effet, l’huile forme une pellicule grasse qui asphyxie les bactéries chargées de nettoyer les eaux usées.

Faciliter le recyclage de l’huile usagée

Pour remédier à ce problème, le conseil municipal de Barcelone a ouvert en 2010 des « puntos verdes » – points verts – dans tous les quartiers de la ville. Les habitants peuvent y déposer leur huile de cuisson de tout type (olive, soja, tournesol, noix, etc.).

Pour faciliter le stockage et le transport du liquide, la ville a également eu l’idée de distribuer aux habitants un récipient adapté : l’Olipot. La bouteille de 75 cl a été pensée pour pallier tous les désagréments : un filtre retient les éventuels résidus de nourriture, une peau isolante permet de verser le liquide chaud jusqu’à 180 °C, un bouchon à vis évite les fuites et une poignée simplifie le transport.

Le stock de 7 000 bouteilles initialement prévu a été épuisé en moins d’un mois. La ville a donc décidé de remettre en production 600 000 Olipots ; un pour chaque foyer de la ville.

L’huile usagée, une fois collectée, est transportée dans des usines de recyclage où elle est transformée en biodiesel. Ce dernier sert ensuite de carburant aux véhicules qui effectuent le trajet entre les points verts et les usines.

Un bel exemple de circularité dans lequel, grâce à l’Olipot, les habitants de Barcelone ont toute leur place.

 

Image principale : Getty Images

comments powered by Disqus