Bedzed : 100 foyers,
zéro carbone ?

Vivre à BedZED, c’est déjà réduire son impact sur l’environnement. Une vision résolument positive de la ville durable.

Et si la ville n’était plus envisagée comme une source du problème, mais comme une partie de la solution ? Zéro énergie fossile, voici l’objectif que les créateurs de l’écoquartier londonien BedZED (Beddington Zero Energy (fossil) Development) se sont fixé. L’idée : réduire l’empreinte écologique de ses habitants (sur le modèle « one planet living ») sans sacrifier leur mode de vie moderne et urbain.

DR, éco quartier londonien, BedZED.

Dès sa conception par ZEDfactory, tout ici a été pensé pour limiter les consommations d’énergie et d’eau. Des maisons bien isolées, par exemple, c’est moins d’énergie utilisée pour le chauffage. L’écoquartier tire d’ailleurs une partie de cette énergie de panneaux photovoltaïques, d’éoliennes, de la biomasse et d’un système de cogénération. Des études ont d’ailleurs montré qu’un habitant de BedZED consommait 45% moins d’électricité, 81% moins d’énergie et 50 % moins d’eau qu’un habitant moyen dans la même région.
 
Il a également fallu réfléchir au mode de vie des habitants (alimentation locale, déchets recyclés, transport réduits). Ainsi, chacun dispose d’un jardin, d’un espace et d’installations en commun pour faire pousser des légumes. BedZED se distingue par son approche unique des transports. Il fut l’un des tout premiers ensembles à bénéficier d’un programme de partage de voitures. L’idée forte du projet, c’est qu’en regroupant dans un même lieu logements et bureaux, services et loisirs, on limite l’usage de la voiture personnelle tout en créant un sens de la communauté fort, très apprécié par les habitants.
 
Un foyer y émettrait 40 % de CO2 en moins qu’un foyer anglais moyen. Ce modèle fonctionne et continue à s’améliorer pour atteindre le « zéro énergie fossile ». 10 ans après son inauguration l’écoquartier est parvenu à montrer au monde qu’il est possible de concilier développement durable et mode de vie urbain.

comments powered by Disqus