Le restaurant où l’on mange ce que l’on cultive

Si les locavores prônent la consommation d’aliments produits à moins de 200km autour de son domicile, à FARM:shop, on mange la nourriture là où elle est cultivée. Littéralement.

Lorsqu’on pousse la porte de FARM:shop pour la première fois, on ne peut qu’être émerveillé – et un peu surpris – par cet endroit étrange, situé à l’est de Londres. Dans une première pièce, on y découvre des aquariums remplis de tilapias et des plants de légumes et d’herbes. Un véritable écosystème où poissons et végétaux sont cultivés en harmonie, grâce à l’aquaponie. Au milieu de la salle, quelques tables pour travailler tout en dégustant un bon café Climpson & Sons. Un peu partout, sur les cloisons, dans les couloirs, différents types de plantes poussent hors-sol. FARM:shop cultive même ses
propres champignons dans une salle spéciale. L’escalier et son mur végétal mènent au poulailler, sur le toit.

C’est à l’arrière, dans la grande serre, que se trouve la salle de restaurant. On n’y mange que des produits fraîchement récoltés et préparés. Les ingrédients manquants proviennent de petites exploitations partenaires, aux alentours de Londres.

FARM:shop est un concept à part, une ferme à l’intérieur d’une boutique, un lieu d’expérimentation d’un nouveau genre pour agriculteurs urbains. Pour les fondateurs du projet FARM, l’enjeu est de créer un lien entre les fermiers des villes et ceux des champs, et de sensibiliser les clients en leur montrant qu’aujourd’hui, grâce à certaines innovations, ce type de commerce peut être rentable. Ou comment, avec une bonne idée et un peu d’audace, donner à voir une nouvelle façon d’aller au restaurant.

Ouvert en 2011, FARM:shop est vite devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les écologistes, les gourmets et les curieux. Il paraîtrait qu’ils font le meilleur club sandwich de tout l’est londonien…
comments powered by Disqus